Accueil Livres, Arts, ScènesFilms d'animation & Cinéma Un petit squelette bien sympathique

Un petit squelette bien sympathique

par Pierre-Alain Lévy

Vous rappelez-vous ce qu’est le stop-motion ( en traduction : arrêt en volume), soit une technique cinématographique utilisée dans la réalisation de films d’animation où entre chaque prise de vue, le personnage à faire évoluer et bouger est imperceptiblement modifié dans sa position ce qui permet in fine de créer grâce aux enregistrements en saccades et successifs de la caméra, de produire pour l’oeil le mouvement.

Il s’agit là d’un procédé très intéressant qui permet une cinétique riche un peu à la manière de Vélicovic et bien sûr de Eadweard Muybridge dans le domaine de la peinture. Une technique pas trop coûteuse au demeurant une fois les process techniques maîtrisés.

Notre choix pour cet article s’est porté sur Rebooted, un film de Michael Shanks, remarqué et primé dans de nombreux festivals et ayant fait l’objet d’une sélection au festival dAnnecy.

L’histoire est cocasse. Un petit personnage, appelons par commodité Skeletton, figurine en résine et fil de métal, vedette d’un film à succès est recalé lors de castings comme d’autres de ses collègues, personnages monstrueux ou créature jurassique tous héros de films ayant fait sauter le box-office et passés de mode.

Ainsi se mélangent dans la même image personnages réels (en l’occurence, cinéastes et techniciens de plateau) et les figurines. L’occasion de voir en tout début de séquence comment le stop-motion s’effectue.

Un certain humour, un mélange des genres plutôt bien vu ( c’est la cas de le dire).

La féérie du cinéma, donner l’illusion, rebattre les cartes du réel, bouleverser jusqu’à l’absurde les chronologies, être ou ne pas être, bref un chat de Schrödinger revisité !



Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus