statue de la Liberté-New York
Accueil Actualités La Statue de la Liberté arrive à New-York

La Statue de la Liberté arrive à New-York

par Pierre-Alain Lévy

135 ans après le dévoilement de « La Liberté éclairant le monde » sur Liberty Island, une autre Statue de la Liberté est sur le point d’arriver de l’autre côté de l’Atlantique.
★ L’Ambassade de France aux États-Unis, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et le Groupe CMA CGM, leader mondial du transport maritime et de la logistique, s’associent pour célébrer la liberté et l’amitié franco-américaine en apportant « Lady Liberty’s » petite sœur » à l’Amérique.
★ La statue en bronze de 2,83m de haut, réalisée à partir du modèle en plâtre original de 1878 d’Auguste Bartholdi et précédemment exposée au Musée des Arts et Métiers de Paris, sera exposée à Ellis Island le jour de l’Indépendance avant d’être installée à l’extérieur de la résidence de l’ambassadeur de France à Washington, DC, le jour de la Bastille (14 juillet).

L’Ambassade de France aux États-Unis, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et le Groupe CMA CGM, leader mondial du transport maritime et de la logistique, s’associent pour apporter un autre trésor emblématique et symbole de liberté aux États-Unis. Arrivée à New York pour le jour de l’Indépendance américaine le 4 juillet et à Washington DC pour le jour de la Fête Nationale française le 14 juillet, la statue en bronze de 9 pieds de Lady Liberty a été réalisée à partir du modèle en plâtre original de 1878 par Auguste Bartholdi, actuellement exposé au Musée des arts et métiers à Paris.

Paris, Le Havre, New York, Ellis Island, Washington


Fabriquée par une fonderie française selon la méthode de la cire perdue, cette version plus petite de la Statue de la Liberté (283 x 75 x 75 cm, 322 kg), a été désinstallée le 7 juin lors d’une petite cérémonie au Cnam, où elle était exposée à l’entrée, accueillant des invités depuis 10 années.

statue de la Liberté-New York
La Statue de la Liberté dominant la rue de Chazelles, 
gravure publiée dans The Scientific American, mai 1884 

Sa grande soeur, qui rappelons-le a des dimensions impressionnantes ( un poids de 225 tonnes pour 93 mètres de hauteur) avait été assemblée à Paris par les ateliers Gaget-Gauthier rue de Chazelles, tout près du Parc Monceau. Les ateliers Gaget-Gauthier étaient alors spécialisés dans tout ce qui avait trait à la couverture, la plomberie, la distribution d’eau dans les villes, mais aussi les travaux d’arts en plomb et en cuivre. 

C’est cette même maison qui avait restauré en 1873 la colonne Vendôme abattue le 16 mai 1871 pendant la Commune.

La fine fleur de l’architecture et de la technologie de l’époque avait alors concouru à sa conception de cette Statue de la Liberté, ce symbole fort entre l’Amérique et la France et plus que tout symbole de l’esprit des Lumières.

Ses dimensions mêmes constituaient un défi technique. Ainsi Eugène Viollet-le-Duc eut l’idée de la technique du repoussé et Gustave Eiffel imagina le dispositif axial de structure à l’intérieur même de la statue.

L’idée première de la statue de la Liberté était venue à Bartholdi, du projet qu’il avait conçu quelques années auparavant pour une statue devant être installée à l’entrée du Canal de Suez.

Levage de la statue de la Liberté des jardins du CNAM à Paris pour son transport vers les USA

Cette statue de la Liberté qui maintenant fait le voyage trans-atlantique a été coulée en bronze, en 2011 à partir d’un modèle original, statue en plâtre réalisée par Bartholdi faisant partie de l’exposition permanente du musée des Arts et Métiers (au 1/16ème de sa grande sœur newyorkaise).

Au départ de Paris, la statue réplique a été installée dans un boîtier en plexiglas spécialement conçu avant d’être placée dans un conteneur d’expédition dédié et de marque. Le 19 juin, la statue a été montée à bord du CMA CGM TOSCA (un navire de 8 500 EVP) au Havre. Elle atteindra New York après une traversée de l’Atlantique de neuf jours. Dès lors, elle sera exposée à Ellis Island du 1er au 5 juillet, rejoignant sa grande soeur pour célébrer le Jour de l’Indépendance grâce à un accord de coopération avec la Statue de la Liberté – Ellis Island Foundation et le National Park Service.

Ensuite, elle sera transportée par route par CEVA Logistics, filiale du Groupe CMA CGM, jusqu’à sa destination finale, la résidence de l’ambassadeur de France à Washington DC, où elle sera dévoilée le 14 juillet comme un symbole de la permanence de l’amitié franco-américaine. Elle reviendra en France en 2031.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus