Les folles aventures de Magritte et Georgette
Accueil Actualités Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : à Knokke-le-Zoute!

Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : à Knokke-le-Zoute!

par Émile Cougut

À chacun de ses romans, Nadine Monfils nous régale ! Voici la suite des « aventures » de René Magritte, de son épouse Georgette, sans oublier bien sûr leur chien Jackie, loulou de Poméranie souvent espiègle. C’est l’été et comme d’habitude, ils partent de la capitale belge pour les charmes de la côte flamande dans la très chic station de Knokke-le-Zoute, et descendent à l’Hôtel de la plage,  seul établissement leur permettant d’avoir une magnifique vue sur la mer.

Même si le temps n’est pas toujours au beau fixe, René peut soigner ses problèmes respiratoires et ils peuvent prendre le soleil de temps en temps sur les transats qu’ils ont loués. À vrai dire, c’est un été comme les autres, avec ses promenades sur la digue, ses croquettes de crevettes et ses babeluettes, ses promenades en cuistax ou à dos de chameau. En un mot, un  moment de repos parfait si ce n’était la venue, heureusement pour quelques jours, de leurs voisins insupportables (la grand-mère a toujours une carabine à plombs pour tirer sur les ballons) et de Carmen, leur femme de ménage qui non seulement n’a jamais ôté un grain de poussière mais en plus critique la peinture de Magritte qu’elle ne comprend pas.

Mais un soir, lors de leur promenade, Jackie désensable une main qui s’avère être celle de leur voisin de table à l’hôtel. Si pour la police, il s’agit d’un simple accident comme il y en a tant, pour nos deux héros, le doute est permis. Or simplement, avec le « toupet » qui peut les caractériser, des déductions, des fausses pistes, ils dressent le portrait de la victime : un pervers narcissique violent qui terrorisait sa seconde épouse (comme il l’avait fait avec sa première). Celle-ci, journaliste, a disparu. Aurait-elle tué son bourreau ? Qui était donc son amant ? Bien sûr, grâce encore à Jackie, ils trouveront l’assassin avant de pouvoir rejoindre Bruxelles.

Dans le premier tome, René rencontrait Jacques Brel, dans celui-ci Hergé qui avait reçu de sa première épouse un tableau de Magritte en cadeau.

Olécio partenaire de Wukali

Comme dans le premier volume, Nadine Monfils dresse (« ici complète« serait plus exact) un portrait intime du peintre et des liens profonds qui l’unissait avec son épouse. Avec bien sûr de très beaux passages sur l’Art et la création artistique.

Même si vous ne partez pas en vacances à  Knokke-le-Zoute, n’oubliez surtout pas de prendre ce livre pour passer un très agréable moment de détente.

Les folles enquêtes de Magritte et Georgette : à Knokke-le-Zoute!
Nadine Monfils
éditions Robert Laffont. 14€90

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus