carrière des Lumières
Accueil Actualités Entretien avec Gianfranco Iannuzzi

Entretien avec Gianfranco Iannuzzi

par Pétra Wauters
  • Est-ce la première fois qu’un spectacle s’installe sur deux lieux de Culturespaces ? Venise est à la fois aux Carrières et aux Bassins des Lumières à Bordeaux ? 

Ce n’est pas la première fois, cela s’est déjà produit l’occasion de l’exposition immersive « Van Gogh, la nuit étoilée ». Mais le public ne verra pas les mêmes choses, car ces deux espaces sont tellement différents.

  • Les carrières, lieu emblématique auquel vous me disiez être très attaché. Cependant Les bassins de lumières à Bordeaux n’offrent-ils pas la magie de l’eau pour une Venise d’eau et de lumière ? Est-ce un plus ? 

Lorsque j’ai visité la base sous-marine de Bordeaux pour la première fois il y a plusieurs années, j’ai pensé à une exposition sur Venise.

Mon projet s’est concrétisé cette année et je peux le considérer comme un hommage à ma ville. Ceci est surement dû à la présence de l’eau et à la magie de ses reflets. C’est pourquoi l’exposition des Bassins des Lumières reste unique.

Véronèse.
Bassin de Lumières ( Bordeaux)
  • Y a-t-il une différence entre ces deux spectacles dont le thème est même ? 

Chacune de mes créations part du lieu qui la reçoit, et à chaque fois je recommence pour qu’elle adhère au mieux à la configuration de l’espace.

Olécio partenaire de Wukali

La différence est donc implicite car le thème a été mis en scène différemment.

Aux Bassins des Lumières, il y a la magie de l’eau, mais dans les Carrières des Lumières il y a la minéralité des surfaces et la richesse des perspectives. 

Ce fut également une surprise pour moi de découvrir à quel point les Carrières ont transformé ma vision initiale de l’exposition. L’espace des Carrières est comme un labyrinthe et en cela, j’ai retrouvé Venise. Partout où vous regardez, vous découvrez quelque chose d’inattendu.

  • Avez-vous rencontré des difficultés à monter ce spectacle par rapport aux précédents ? A chaque fois, il y a des idées nouvelles d’animations. Lesquelles préférez-vous dans ce nouveau spectacle ?

Les difficultés stimulent la créativité. 

Cette exposition immersive est certainement plus dynamique que les précédentes, mais cela fait partie du travail artistique. Il ne s’agit pas de projeter des images animées mais de raconter une vision de Venise et de la beauté de son patrimoine artistique. 

Mes préférences ?

Il est difficile de choisir, mais je pourrais en citer quelques-unes, comme les gros plans sur les mosaïques d’orées de Saint-Marc, « La tempête » de Giorgione, les fêtes dans les palais ou la Traviata à La Fenice, le clin d’œil à la « Mostra del Cinema », et enfin l’animation des Noces de Cana de Véronèse, un de mes tableaux préférés, que j’ai laissée pour la fin.

Production : CULTURESPACES DIGITAL®

Création artistique : Gianfranco Iannuzzi.
Précurseur dans la création d’installations artistiques immersives depuis 30 ans, Gianfranco Iannuzzi accompagne Culturespaces dans le développement de ses expositions numériques dans le monde, contribuant par cette nouvelle forme d’expression et de mise en scène au rayonnement de la culture et des grands noms de l’art.
Mise en scène et animation : Cutback

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus