Jerry Stahl Nein nein nein
Accueil Actualités Jerry Stahl entre humour yiddish et critique grinçante sur l’Amérique et la mémoire de la Shoah

Jerry Stahl entre humour yiddish et critique grinçante sur l’Amérique et la mémoire de la Shoah

par Émile Cougut

Jerry Stahl est un écrivain assez atypique dans l’univers de la littérature nord-américaine, avec un humour pour le moins assez particulier : un mélange d’humour noir et d’humour juif style Woody Allen, ce qui fait qu’il est quelque peu unique en son genre. Il est écrivain mais aussi scénariste pour la télévision et le cinéma. Le titre de son dernier livre est déjà en soi tout un programme Nein Nein Nein ! La dépression. Les tourments de l’âme et la Shoah en autocar

Jerry Stahl

Il ne s’agit pas d’un nouveau roman mais plutôt d’une période de sa vie. Certes, ancien héroïnomane (il ne s’en cache pas), totalement dépressif, haïssant Donald Trump, au lendemain de son troisième divorce, il part en voyage organisé dans les lieux « emblématiques » de la Shoah : Varsovie, Auschwitz, Birkenau, Dachau, Munich. Ce qui est loin d’être évident en étant juif, américain et surtout accompagné d’ un groupe de coreligionnaires qui pensent surtout à boire la bière locale. De vrais caricatures de « bidochons » américains.

Tout au long de son récit, il nous fait part de ses états d’âme, de ses réflexions sur l’horreur du passé, sur le temps qui passe et qui déforme la réalité historique. Ainsi des générations des anciens qui ont souffert et qui peu à peu disparaissent mais aussi des nouvelles qui brillent plus par leur totale ignorance intellectuelle. Le constat est clair et tranchant eu égard à la société de consommation et les réseaux sociaux qui impactent les mentalités et véhiculent de fausses informations, manque d’empathie, incapacité à prendre du recul et de réfléchir sur ce que les hommes sont capables de faire au niveau de l’horreur.

Au delà de passages franchement drôles, de réflexions parfois dérangeantes car décalées, apparaît un vrai mal de vivre, comme juif mais aussi comme être humain. Mal de vivre à cause d’un passé dont les générations actuelles et futures ne semblent pas voir les horreurs et qui même, à bien des niveau, prennent le chemin qui a conduit à ce désastre.

Olécio partenaire de Wukali

Bon, Jerry Stahl est américain et juif, aussi n’est-il pas exempt de bien des clichés comme : tous les Polonais depuis la nuit des temps sont antisémites ou depuis plus de 2000 ans les Juifs sont des boucs émissaires et la terre entière est mon ennemi et m’en veut à mort. En outre ses réflexions sont émaillées de nombreuses références à la culture américaine en générale et aux séries télévisées en particulier. Très américain aussi et surtout par cette critique grinçante (et très lucide) de ce que sont devenus l’Amérique et les Américains durant l’ère Trump.

De fait un livre original mais qui nous pousse à surtout ne pas oublier ce qui s’est passé durant la Seconde Guerre mondiale et que ces lieux de mémoire ne doivent surtout pas être transformés en centre de loisirs et de consommation exacerbée ce qu’ils sont en passe de devenir.

On est loin, très loin des milliers de livres incitant à la repentance obligatoire, ou des pleurnicheries de certains. Non, par le biais de l’humour et des contrastes qu’il perçoit entre les lieux et les personnes qui les fréquentent de nos jours, se dégage une certaine gravité, neutre, sans affect, sans jugement moral.  

Nein Nein Nein !
La dépression, les tourments de l’âme et la Shoah en autocar
Jerry Stahl
éditions Rivages 22€

Vous souhaitez réagir à cette critique
Vous voudriez nous faire connaître votre actualité
Peut-être même, nous proposer des textes, votre collaboration pour rejoindre notre équipe de chroniqueurs
N’hésitez pas!
 
Contact : redaction@wukali.com  (Cliquer)

                             

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus