Les passionnés d’«Harry Potter» et de J. K. Rowling apprécieront ce film où ils retrouveront de nombreuses réminiscences ( Harry Potter et les reliques de la Mort). Droit tiré d’un conte de Chaucer (1343-1400), l’histoire se déroule dans un monde fantastique et crépusculaire emprunt des mystiques celtes et saxones d’un Moyen-Âge gothique finissant. On y côtoie cette familiarité et cette épouvante de la Mort, de l’Ankou, qui hante aussi les sépulcres, les danses macabres, ou les vanités. Conçu sous forme de silhouettes diaphanes dans des tons sépia, ce film d’animation est d’une rare élégance. ll pourrait presque provenir de ces taches d’encre qu’aimait à travailler Victor Hugo. Le soin méticuleux apporté au dessin des personnages placés en ombre sur des fonds inondés de lumière et éblouissants contrastant avec le monde spectral des Ténèbres et comme projetés par une lanterne magique auquel s’ajoute le commentaire sobre de la narratrice qui déroule la trame, créent cette poésie de l’éphémère et du mystère, premier levain de la sensibilité et du romantisme anglais. Superbe !

Ce film a été réalisé par Ben Hibon et produit par Framestore

Pierre-Alain Lévy


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus