A global strategy where art beams over all.


Les quatre piliers qui supporteront le dôme du futur Louvre Abu Dhabi dessiné par Jean Nouvel ont été coulés (ceux de Lawrence étaient sept…) Grande nouvelle (et sans jeu de mots), d’autant plus qu’elle survient après une période de flottement suite aux difficultés de la construction et de la gestion des équipes d’ouvriers sur le chantier et des relations entre les autorités de l’émirat et France Muséums, organisme français délégué pour le projet. Le nouveau directeur de France Muséums, Manuel Rabaté, dans un entretien au Journal des Arts a d’ailleurs présenté la task force qu’il met en place pour suivre l’avancement des travaux et resserrer les liens avec les autorités d’Abu Dhabi. Il a notamment déclaré que le suivi se fera notamment par de fréquentes visites régulières sur place et il a rassemblé l’ensemble des institutions françaises qui concourront au succès de l’entreprise par le prêt des oeuvres qu’elles consentiront: Le Louvre bien entendu mais aussi le Musée Rodin, le Musée d’Orsay, L’Oran­gerie, le Musée du Quai Branly, La Bibliothèque Nationale de France, le Centre Pompidou et le Musée de Cluny. En outre un délégué permanent sera envoyé en permanence pendant toute la durée des travaux pour veiller à l’ensemble des coordinations (mais diantre, pourquoi donc n’y avait-on pas pensé plus tôt tant cela semble évident et aurait évité quelques froissements inutiles !)

Quoi qu’il en soit le projet architectural de Jean Nouvel est bel et bien beau, plus même, il est intelligent. « Je voulais que ce bâtiment puisse être à l’image d’un territoire protégé qui appartienne au monde arabe et à cette géographie. » avait-il déclaré.

Le projet qu’il a présenté et donc a été retenu et choisi, s’inscrit dans le droit fil d’une tradition rappelant la culture de l’Arabie et du Moyen-Orient et joue avec délicatesse et subtilité avec les schémas urbanistiques des médinas et leurs réseaux de coursives, de ruelles ombragées, de passages, et l’eau, élément structurant, avec des fontaines et des canaux dans un pays où rappelons-le le thermomètre atteint pour nous autres européens en tous cas des records de chaleur, et constitue un luxe ô combien indispensable.

La coupole qui constitue l’élément fondateur de l’ensemble voulu par Jean Nouvel, mesurera 180m de diamètre, elle sera percée d’ouvertures permettant un dosage de la lumière et tire son inspiration initiale des toits recouverts de feuilles de palmiers qui laissent percer le jour. Le projet global du Louvre Abou Dhabi couvre 64000m2. Ouverture prévue 2015.

D’autres réalisations architecturales et d’autres musées sont en cours de construction sur cette même île Saadiyat d’Abu Dhabi, comme le Guggenheim Abu Dhabi dessiné par Frank Gehry, le Musée maritime imaginé par l’architecte japonais 安藤忠雄 Tadao Ando, et qui rappellera par sa forme les voiles des felouques, ou le Zayed National Museum qui évoquera la mémoire de feu Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan زايد بن سلطان آل نهيان‎ et le riche passé de l’émirat au carrefour de plusieurs civilisations (ouverture prévue 2016), l’ensemble des toits qui donnent caractère à l’ensemble rappelle les plumes d’un oiseau. Le Performing Art Center, vaste salle pour des événements sportifs ou culturels (à l’image d’un Palais Omnisports de Bercy) et dessiné par l’architecte Zaha Hadid complétera tout ce dispositif de musées.

L’émirat joue avec intelligence la carte de l’ouverture avec le monde et investit ses pétros-euros-dollars dans de très nombreux projets et réalisations artistiques et culturels. Puisqu’il est avéré que la ressource du pétrole est limitée dans le siècle, les autorités d’Abou Dhabi équipent leur pays des infrastructures non seulement conçues pour servir aux intérêts de leur état et de ses habitants mais aussi capables de séduire les nombreux investisseurs, touristes et visiteurs étrangers qui dores et déjà séjournent dans l’émirat comme autrefois les marchands qui suivaient la route de la soie et faisaient relâche dans ce port du Golfe Persique. Ainsi Abu Dhabi aura réussi son pari pour devenir à l’horizon 2030 comme il le souhaite, la capitale culturelle du Moyen-Orient voulue par ses dirigeants

Pierre-Alain Lévy


Cet article de WUKALI (comme d’autres) vous a intéressé, alors cliquez ci-dessous, sur l’icône FaceBook ou Tweeter et partagez-le avec vos amis, merci !

You have liked this article, great ! Don’t forget to click on the FaceBook or Tweeter icons below to communicate it and WUKALI address to your friends, Per advance Thank You !


ÉCOUTER VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus