Lyon, Centre du monde proposée par les musées Gadagne revient sur l’exposition internationale urbaine de 1914.

L’exposition internationale urbaine de Lyon s’étend sur la surface impressionnante de 50 hectares.

27000 m2 sont dédiés aux pavillons des Nations, donnant une vraie vocation internationale à la manifestation.

Plus de 17000 entreprises viennent y présenter leurs activités économiques et industrielles.

Lyon met alors en avant son projet d’une cité moderne et originale, qui répond aux besoins nouveaux, au concept d’hygiène et au nécessaire progrès social.

Le projet est porté par quatre hommes, Edouard Herriot, Sénateur-Maire de Lyon, ancien Président du Conseil et Ministre, Tony Garnier, Jules Courmont et Louis Pradel. L’architecte Tony Garnier rêve de réaliser une cité industrielle, vision idéale du monde moderne.

L’exposition se tient au sud de Lyon à la Mouche. Tony Garnier construit une immense halle de 17 000 m2, sans l’ombre d’un pilier destinée à devenir les futurs abattoirs de la ville, symbole de l’architecture hygiéniste. Les ateliers Eiffel réalisent l’ouvrage. Une merveille de l’architecture métallique ! Autour de la halle : 60 pavillons !

L’accent est mis sur les questions hygiénistes, les hôpitaux, le traitement des eaux, la santé publique, la protection de l’enfance, la lutte contre les maladies. Avec l’hygiène urbaine ce sont les sciences municipales (ou plus exactement les sciences gouvernementales) qui émergent.

Le tourisme (avec un grand village alpin reconstitué), la gastronomie (avec le Palais de l’alimentation qui pose les jalons du futur SIRHA) et le patrimoine sont également représentés.

L’exposition Lyon, centre du monde explique les objectifs poursuivis par les organisateurs, l’organisation et le financement, les modèles de l’exposition internationale urbaine, ainsi que les ambitions d’une telle manifestation. Elle en appréhende par ailleurs le caractère international et politique. Une place particulière est réservée à l’architecture et aux projets de Tony Garnier ainsi qu’à l’accueil réservé autant dans la presse que par le public à cette exposition située dans un quartier alors peu fréquenté et fréquentable.
Les différents grands événements ponctuant le programme de l’exposition dont la venue du Président seront présentés, jusqu’à la déclaration de la guerre le 3 août 1914 et le départ des nations ennemies, tandis qu’en novembre, à la fin de l’exposition, le bâtiment est transformé en usine d’armement pour les besoins du front. L’exposition s’attachera à mettre en perspective les ambitions de l’exposition internationale urbaine et celles développées par d’autres grandes métropoles européennes : Lyon s’inscrit alors à la veille de la première guerre mondiale, dans un contexte européen global.

Côté arts, une exposition exceptionnelle du Mobilier national et des grandes manufactures et une exposition de peintres modernes permettent aux Lyonnais de
découvrir l’art de leur temps.

L’exposition est enrichie d’une ferme moderne et d’un pavillon monumental dédié à l’horticulture.


Lyon, centre du monde !

L’exposition internationale urbaine de Lyon de 1914.

Exposition temporaire du 20 novembre 2013 à mai 2014

Musée d’histoire de Lyon, Musées Gadagne, place du petit collège 69005 Lyon

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus