Anne de Bretagne, Duchess of Britanny, Queen of France

Il y a exactement 500 ans, le 9 janvier 1514, Anne de Bretagne rendait l’âme, à Blois âgée de 36 ans. Dernière duchesse de Bretagne, mais aussi archiduchesse d’Autriche, reine des Romains, reine de Sicile et de Jérusalem, elle fut surtout deux fois reine de France. Au fil des années, la légende et le mythe ont pris le pas sur la réalité d’une vie certes courte, mais très riche en événements

2014 est l’année du cinq-centième anniversaire de la mort d’une des reines de France les plus prestigieuses.

Toute au travers de cette année, la mémoire et le personnage de la dernière duchesse de Bretagne qui fut deux fois Reine de France seront mis en lumière à travers une programmation culturelle organisée au fil de la Loire, dans les Régions Centre et Pays de la Loire. Le grand public pourra découvrir l’incroyable destinée d’Anne de Bretagne, femme de pouvoir exceptionnelle qui a su être à la fois mécène et esthète.


Anne de Bretagne, une duchesse singulière devenue deux fois Reine de France

Anne de Bretagne est la fille aînée de François II, duc de Bretagne, et de sa seconde épouse Marguerite de Foix, princesse de Navarre. Duchesse à 11 ans, elle est le seul personnage de l’histoire de France à être devenue reine à deux reprises :

· une première fois à 14 ans grâce à son mariage avec Charles VIII (1470-1483-1498), célébré à Langeais en décembre 1491. Elle devient peu à peu une femme cultivée, pieuse, esthète et mécène.

· une seconde fois, suite à son mariage avec Louis XII, (1462 – 1498-1514) en 1499.

Décédée à 37 ans, après avoir vu mourir sept de ses neuf enfants, Anne de Bretagne reste le symbole fort d’une vie partagée entre la Bretagne et la France.

Anne de Bretagne et la Renaissance

Cette souveraine aura largement contribué à la découverte de la Renaissance italienne et au début de son adaptation dans le Val de Loire puis dans la France entière. Cette période – à la charnière des XVe et XVIe siècles – est en effet riche d’évolutions dans de nombreux domaines de la création et de l’expression artistique : arts graphiques, architecture, musique, art des jardins, arts décoratifs. Anne de Bretagne sera attentive à ces mutations et en favorisera certaines en jouant pleinement son rôle de mécène, d’esthète et de femme cultivée.

Le Val de Loire, lieu du pouvoir d’alors, dont le patrimoine est profondément marqué par cette période, va en faire revivre de nombreux aspects pour cette année de célébration.

Les repères historiques

1477
25 janvier : Naissance d’Anne de Bretagne à Nantes.

1481
Anne est promise en mariage au prince de Galles par un traité entre François II et Édouard IV d’Angleterre.

1488
Mort de François II, Anne devient duchesse de Bretagne : elle a onze ans.

1484
Traité de Montargis entre des nobles bretons opposants de François II et Anne de Beaujeu, régente du royaume de France.

1489
Anne est sacrée duchesse à Rennes.

1491
Mariage d’Anne et de Charles VIII à Langeais.

1492
Anne est sacrée reine de France à Saint-Denis.

1498
Mort accidentelle de Charles VIII

Annulation du mariage de Louis XII et de Jeanne de France.

1499
Mariage de Louis XII et d’Anne de Bretagne à Nantes.

1504
Deuxième couronnement d’Anne à Saint-Denis.
1514

9 janvier : Mort d’Anne de Bretagne à Blois.
Inhumation à Saint-Denis.
Le cœur d’Anne de Bretagne est déposé dans le tombeau de son père à Nantes.



Les temps forts d’une programmation culturelle exceptionnelle

Tout au long de sa vie, à travers ses mariages, ses alliances stratégiques et ses lieux de résidence, Anne de Bretagne est une souveraine qui a marqué d’illustres châteaux de la Loire en les investissant avec talent.

Du Château des ducs de Bretagne à Nantes au Château Royal de Blois en passant par le Château de Langeais ou encore ceux d’Amboise et du Clos Lucé, sans oublier la Cité Royale de Loches, les Châteaux de La Loire furent le théâtre du destin exceptionnel d’Anne de Bretagne.

A travers des rendez-vous culturels créatifs et originaux, cette année de célébration permettra au grand public de remonter le temps comme les différentes étapes de sa vie en remontant la Loire, de Nantes à Blois.

– Château des ducs de Bretagne à Nantes
Du 8 avril au 18 mai

Exposition présentation du reliquaire d’Anne de Bretagne

Pour cet anniversaire, le Château des ducs de Bretagne-musée d’histoire de Nantes accueille à nouveau l’écrin d’or du cœur de la reine, prêté exceptionnellement par le Musée Dobrée. Au cours de cet évènement, les funérailles royales seront présentées dans leur globalité.

– Château de Langeais
Du 11 avril au 31 décembre

Anne de Bretagne et l’enluminure, images d’une reine

L’art de l’illustration connaît un important renouveau à l’époque d’Anne de Bretagne. Livres d’Heures, enluminures, peintures font l’objet de commandes. Le parc du château autour du donjon de l’an mil offrira un parcours de découverte de reproductions en grand format de miniatures.

– Cité Royale de Loches
Du 15 mars au 30 septembre

Lumières sur l’oratoire d’une reine

L’oratoire construit et décoré pour Anne de Bretagne dans le logis royal de Loches a été récemment restauré. L’exposition montrera comment le savoir-faire et les techniques d’aujourd’hui ont été mis au service de cette dentelle de pierre.

– Château Royal d’Amboise
Les 26 & 27 juillet

Fêtes de la Sainte Anne en mémoire d’Anne de Bretagne

Un temps fort pour le week-end de la Sainte-Anne au Château Royal d’Amboise avec un atelier de création, une exposition et un concert.

– Château du Clos Lucé
Le 28 septembre

Conférences et concerts, les musiques à la cour d’Anne de Bretagne

Autre expression artistique en renouveau à l’époque d’Anne de Bretagne, la musique sera à l’honneur au Clos Lucé. Le festival annuel sera dédié à la souveraine.
Conférence par Denis Raisin Dadre, Directeur Artistique de Doulce Mémoire et concert de cet ensemble de chanteurs et musiciens reconnus mondialement dans l’univers de la musique de la Renaissance.

– Château Royal de Blois
Du 5 juillet au 2 novembre

Jardins de châteaux, d’Anne de Bretagne à Gaston d’Orléans

L’exposition fera revivre les jardins disparus du Château Royal de Blois et illustrera le lien entre architecture et paysage à la Renaissance, à travers tapisseries, tableaux, traités, outils et objets de jardinage.


ÉCOUTER VOIR


En janvier 2014, La Poste émet son 1er timbre en hommage à Anne de Bretagne. Il lance les festivités prévues pour la célébration des 500 ans de sa mort, en partenariat avec des châteaux du Val de Loire et les associations philatéliques locales. Depuis le 30 novembre 2000, le Val de Loire est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des Paysages Culturels Vivants.


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus