Lu dans la presse. Le tribunal de grande instance de Sens a tranché. L’institution des Petits Chanteurs à la Croix de Bois (PCCB), en cessation de paiement, va être reprise par la maîtrise de la cathédrale d’Autun (Saône-et-Loire)…

La célèbre chorale des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, installée dans l’Yonne, au château de Brienon-sur-Armançon, est en proie depuis plusieurs années à d’importantes difficultés financières et trois projets de reprise avaient été examinés le 16 mai par la justice.

«Celui de la maîtrise de la cathédrale d’Autun a finalement été retenu à la fois pour son professionnalisme et sa solidité financière», a indiqué à l’AFP Marc Ladefroux, délégué général des PCCB.

Les juges ont estimé que «le modèle économique proposé garantit la pérennité de l’institution tout en préservant ses caractéristiques», a-t-il ajouté.



73 pensionnaires de 8 à 15 ans

Créée en 1906, la manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois accueille actuellement 73 pensionnaires de 8 à 15 ans. Depuis 2009, elle a vu s’accumuler les problèmes financiers avec l’obligation de rémunérer les choristes, puis, en 2013, de leur octroyer deux jours de repos hebdomadaires, selon ses responsables actuels.

S’y sont ajoutés une baisse des recettes liée à la crise et à la diminution du nombre de concerts, ainsi que le coût de travaux dans le château de Brienon.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus