Yes Paris je t’aime, I love you !


La chronique parisienne d’Elsa WEILLER.


Ce week end, la 13ème édition de Paris Plage

s’est ouverte au public. En 2013, plus de 230 000 personnes avaient participé aux activités proposées. Cet été, cette forte fréquentation devrait se voir confirmée, notamment grâce aux quelques partenariats innovants et aux multiples possibilités offertes aux badauds parisiens. L’an passé, l’événement avait coûté environ 1,5 million d’euros, en grande partie financé par les partenaires privés de la Ville de Paris. A titre de comparaison, le feu d’artifice du 14 juillet a un coût annuel évalué à 600 000 euros, soit seulement 2.5 fois moins.

Une visite de la voie Georges Pompidou permet déjà de se forger une opinion très favorable de l’édition de cette année. On y découvre un écosystème riche, comprenant restaurants, buvettes, fontaines, sanitaires, secouristes et plagistes. Bref tout le confort nécessaire pour passer un agréable moment sur le sable parisien.

Pour buller en toute tranquillité, la détente est assurée par un large panel de transats (de toutes tailles : du format enfant au format familial) sur du sable fin, où l’on peut se rafraichir en passant sous les brumisateurs disposés le long du parcours.

Pour les grands comme les petits, plusieurs possibilités de jeux sont offertes, qu’il s’agisse des concours de châteaux de sable (financement Lafarge) ou de photos Instagram, du boulodrome, des babyfoots (dont un babyfoot géant), des espaces de jeux pour les enfants, etc. Les amateurs de sport sont aussi gâtés avec des terrains de beach volley, de beach rugby, des cours de danse, de taï chi, et la mise à disposition de « p’tit vélibs’ »…

De notre côté, plus sensibles à la programmation culturelle, nous ne pouvons qu’être comblés ! La musique est servie par le Festival FNAC live, la lecture par la bibliothèque éphémère Flammarion… et cerise sur le gâteau, cette année, le patrimoine est mis à l’honneur avec une exposition en plein air du Louvre dans le tunnel des Tuileries. L’exposition met en lumière des reproductions grandeur nature de tableaux représentant des scènes de baignade issues des salles du musée. La sculpture contemporaine n’est pas oubliée, avec une tour Eiffel rouge réalisée à l’aide de chaises « Bistro » illustrant le savoir-faire industriel français.

On observe donc en Paris Plage un évènement qui se densifie d’année en année, les efforts sont conséquents en termes organisationnels, urbanistiques, sportifs et culturels… pour un coût somme toute raisonnable au regard de la population touchée et du « service rendu ». Il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges et on ne peut que regretter que sa durée n’excède pas un mois. Cette édition arrivera à son terme le 17 août, alors ne perdez pas de temps, ils vous y attendent !

Elsa Weiller et Sébastien Prudent / bureau Wukali à Paris


Illustration de l’entête : Le Louvre à Paris Plage, dans le souterrain des Tuileries (photos Wukali)


WUKALI 21/07/2014


ÉCOUTER VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus