Le 17 janvier dernier 2014, la chapelle Notre-Dame du Haut construite par Le Corbusier à Ronchamp en Haute Saône et terminée en 1955 avait été vandalisée, un vitrail avait été brisé par un maraudeur qui tentait de s’introduire dans l’édifice pour voler, en vain d’ailleurs, le tronc de l’église.

Le tribunal correctionnel de Vesoul vient de rendre son verdict et a suivi les recommandations de la procureure. L’individu coupable a été condamné à un an de prison ferme. Il ne s’est pas par ailleurs présenté devant le tribunal et la condamnation a été assortie d’un mandat d’arrêt. Le vitrail brisé avait été intégralement réalisé par Le Corbusier et était signé de sa main.

P-A L


Illustration de l’entête: le vitrail de Le Corbusier tel il fut


WUKALI 19/02/2015


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus