The pain and dreams of wounded veterans, this scenario could be delocated anywhere else in the world


Tous les sujets n’est ce pas, peuvent être transposés en film d’animation, c’est d’ailleurs ce que nous essayons de démontrer dans notre rubrique. Voici un sujet dur mais traité avec délicatesse, celui de la guerre non point considérée à travers le prisme de l’énergie, de la conquête, des exploits des « héros » vrais ou supposés, mais dans la souffrance des hommes, dans leurs regards, leurs rêves avortés, leur paradis perdus, leurs corps martyrisés. .

Ici dans ce petit film français de moins de 10 minutes : une chambre dans un hôpital avec quatre lits, quatre patients ( terrible mot à l’amphibologie de sens), quatre hommes, tous blessés de guerre, traumatisés, broyés dans leurs corps, hachés menus dans leur chair, dans leur tête, amputés de leurs rêves. Les images ont une précision quasi photographique, et le cadrage se rapproche de celui du cinéma.


Une fenêtre, au delà c’est la vie, l’espérance, l’imagination, la liberté, le bonheur… Laissez vous porter par ces quelques minutes de films, vous serez touchés, émus. Réalisé par les élèves d’ESMA, ce film a été présenté au festival international du film d’animation de Annecy.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 11/04/2015

Courrier des lecteurs: redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus