A very entertaining thriller, in a French mood

Ancien journaliste, actuellement détective privé, Joss Baumont est un cinquantenaire ayant une grande complicité avec le lion de la place Denfert Rochereau devant lequel il passe régulièrement en vespa ou au volant d’une « belle Américaine ». Vivant avec Marie,  son avocate, bien plus jeune que lui et qui veut des enfants, une voyante pulpeuse, Samira, sa secrétaire haute en couleur, son ami journaliste Merlin avec qui il a fait les quatre cent coups, le commissaire Fernand Tabourin. Personnage quelque peu torturé, légèrement anarchiste, il nous raconte quelques unes de ces enquêtes dans « ses mémoires ».

A leur lecture, on n’est pas sans penser à Frédéric Dard, mais surtout à Léo Mallet et son personnage de Nestor Burma tant il y a de similitudes entre les personnages et ceux qui gravitent autour d’eux.

Les mémoires de Joss B. sont l’exemple typique de ce que l’on appelle « un roman de gare », ce genre facile à lire qui nous fait passer un agréable moment. Ce n’est pas de la grande littérature, ce ne sont pas des pages de remplissage écrites par un auteur en manque d’inspiration, c’est léger, parfois un peu nostalgique, un moment plaisant de lecture. Arrivé à la gare, on le range sans vraiment l’oublier mais en sachant très bien qu’il est fort peu probable qu’un jour on se replongera dedans.

Émile Gougut



Les mémoires de Joss B.

Thomas Morales

Éditions du Rocher. 18€50 euros


WUKALI 24/04/2015

Courrier des lecteurs: redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus