Regardez bien cette photographie, elle est magnifique, elle a été prise en Chine le 12 août 2015, dans la région autonome de la Mongolie intérieure, à l’occasion des Xèmes Jeux des Minorités ethniques. A traduire pour tous ceux qui ne parle pas le volapuk chinois : minorités ethniques, 少数民族, shǎosù mínzú , cad tous ceux qui ne sont pas chinois, qui ne sont pas Han, se revendiquent d’une autre nation, d’une autre ethnie, d ‘une autre langue ou d’une autre religion, car ne l’oublions pas ce colossal pays de 1 milliard 400 millions habitants n’est pas de population homogène et le traitement des dites « minorités » n’est pas forcément démocratique…Quelques exemples: les Mongols, les Ouighours, les Tibétains , les Yaos, et nombre d’autres ( total 58) qu’il ne faut pas oublier !

Bref comme chacun le sait (ici en tous cas en Europe), «panem et circenses» , et c’est cette méthode qui fait florès dans l’ancien Empire du Milieu devenu de tradition maoïste.

Cette photographie représente un cavalier mongol, dressé sur sa monture, armé du traditionnel petit arc courbé, le Témudjin, en train de viser une cible.

Extraordinaire photo, le cavalier fait corps avec sa monture, dressé droit sur elle et l’oeil rivé sur la cible à atteindre. Tout est vitesse. On entend le cheval respirer, ahaner, galoper, ses sabots en cascades rythment violemment dans le sable et la poussière sa course endiablée

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 13/08/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

Illustration de l’entête : photo Xinhua/Lian Zhen


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus