The elegance of Russian animation movies

Quoi de plus russe que ce film d’animation réalisé en 2003 par Valentin Olchvang (Валентин ОЛЬШВАНГ). L’histoire tout d’abord : celle d’une jeune paysanne amoureuse d’un beau et tendre dragon. En fait le genre de sujet que connaissent toutes les mythologies. Le cadre : un village d’isbas avec ses paysans, au coeur de la taïga et des marais, puis aussi tout un bestiaire fantastique et naïf.


Russian animation: About Crayfish (+English… par Niffiwan


Ce qui frappe de prime abord c’est l’élégance du traitement du dessin et de la couleur, très proche du beau livre de conte pour enfant, c’est aussi cette sorte de raffinement et d’intensité qui touche au coeur et définit l’âme russe ainsi que ce respect de la tradition. C’est du Gogol, cela ressemble aussi à ces Chants de la mort de Moussorgski, c’est à dire cela relève de cette émotion, de cette chaleur et de cette humanité simple inhérente à ce pays que nous connaissons au demeurant fort mal, c’est aussi cette même émotion, cette même puissance du sentiment que l’on a déjà rencontrées dans d’autres films d’animation russes comme ces joyaux que sont ceux d’Alexander Petrov déjà présentés à plusieurs reprises dans WUKALI. Valentin Olchvang utilise les mêmes exceptionnelles techniques qu’Alexandre Petrov à savoir la peinture à l’huile sur verre. Son talent nous touche beaucoup.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 12/09/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

1ère présentation dans WUKALI le 06/09/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus