Two famous women in a book collection dedicated to great women: a twice Nobel Prize scientist and a figure of Spanish resistance against fascism


Les éditions Naïves Livres viennent de rajouter deux nouvelles bandes dessinées dans leur collection : « Grands destins de femmes », l’une sur Marie Curie, l’autre sur Dolorès Ibarruri, bien plus connue sous le nom de la Pasionaria. Elles rejoignent, entre autres grandes figures Françoise Dolto, Dian Fosey, Coco Chanel ou Hannah Arendt. C’est dire l’éclectisme qui préside à cette collection. Ces albums sont signés respectivement pour les textes par Laura Berg et Michel Gazier et pour les dessins par Stéphane Soularue et Bernard Ciccolini.

Les styles graphiques sont totalement différents, mais particulièrement réalistes et en accord total avec les partis pris des scénaristes, ce qui permet aux lecteurs de bien percevoir ce que chacune à d’unique ou des messages qu’elles ont offerts à la postérité à travers leurs vies.

Celles de Marie Curie et de la Pasionara, toutes deux nées à la fin du XIX siècles, ne furent pas des vies faciles, avant tout à cause de la place que les femmes occupaient dans les sociétés d’alors. Mais toutes deux, par leur courage, leur volonté, une force de caractère assez extraordinaire (dans le sens étymologique du terme) ont eu un destin hors du commun, sont devenues de vraies icônes, non des féministes et du combat pour les droits des femmes, mais dans le domaine dans lequel elles se sont investies : les sciences pour l’une (première femme professeur à la Sorbonne, deux prix Nobel, la lutte contre les injustices dans tous les domaines pour l’autre.

Pour la Pasionara les auteurs nous décrivent toute sa vie, alors que pour Marie Curie, ils insistent avant tout sur son enfance et son travail jusqu’à la mort de Pierre Curie. Mais à chaque fois les éléments les plus importants de leurs actions ou ce qui les explique sont particulièrement bien abordés, expliqués.

Ces bandes dessinées offrent l’avantage de mettre à la portée d’un large public et avant tout des jeunes la biographie de femmes qui ont marqué l’histoire ou la pensée moderne. Rien n’interdit au lecteur de lire après des biographies plus importantes. C’est même une excellente « mise en bouche ».

Et puis, à une époque où, paraît-il, les femmes ne sont pas faites pour les sciences, la vie de Marie Curie montre l’absurdité d’une telle idée reçue. Et que dire de la place actuelle des femmes en politique. On peut avoir 6 enfants et devenir une vraie icône de la liberté dans son pays.

Nul doute, les éditions Naïves Livres font vraiment œuvre d’éducation, elles apportent leur pierre à la démocratie et à l’égalité homme/femme.

Émile Cougut


Marie Curie.
Laura Berg (texte), Stéphane Soularue (dessins)

Éditions Naïves Livres. 18€


La Pasionara
Michel Gazier (texte), Bernard Ciccolini (dessins)

Éditions Naïves Livres. 18€


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus