A high ranked super policeman and the thirst of writing a novel


Quand [**Georges Salinas*] écrit sur la police, il est plus que légitime. Sa carrière professionnelle qui s’achève au poste d’adjoint à la [**BRI*], parle pour lui. Il n’a jamais caché sa passion, son engagement dans cette institution, et en plus il ne fit que prolonger « l’engagement familial  », car son père fut lui aussi un policier, lui aussi dans la répression du banditisme et du terrorisme.

Il est certain que ce père a servi de modèle au personnage principal de son dernier roman : Antoine Delarocha. Nous sommes à Oran au début du mois de juin 1961. Antoine vient de rejoindre un groupe spécialisée contre le terrorisme, le Centre de Renseignement et d’Actions. Après avoir réussi a arrêter Ahmed, un des principaux dirigeant local du FLN, Antoine, surnommé le « chat d’Oran » car il échappe tant de fois à la mort qu’il semble de disposer de 9 vies comme un chat, nous entraîne dans une folle course contre la mort pour déjouer un attentat qui pourrait s’avérer être un des plus meurtriers sur le sol algérien.

Dans une seconde partie, Antoine et sa famille se retrouvent à Paris, « exfiltré » d’Algérie après avoir fait l’objet d’une tentative de meurtre. Il vient tout juste de prendre ses nouvelles fonctions qu’il est pris par son passé : des terroristes viennent d’enlever son fils et la fille d’Ahmed qui s’étant enfui, s’est réfugié dans la capitale. Les deux ennemis d’hier vont devoir s’allier pour sauver leurs enfants dans une course infernale dans Paris.

Il n’y a rien a dire tant au niveau du réalisme policier que du style. [**Le chat d’Oran*] se lit d’une seule traite, on commence ce livre, on ne peut le quitter.

Bien sûr, Georges Salinas nous sert les « lieux communs » si chers à certains pieds-noirs : la tolérance entre les habitants quelque soit leur confession, le rôle « civilisateur » de la France, l’inexistence d’un peuple algérien, car les Français ne furent des colons sur cette terre qu’après les berbères, les romains, les vandales, les turcs, les espagnols et j’en passe un certain nombre, ce qui fait que les Français sont aussi légitimes à vivre en Algérie que les autochtones, la violence, réelle, du FLN (on regrette quelque peu que celle de l’OAS est absente). De plus, et on peu le comprendre de par son vécu professionnel, il semble montrer que le terrorisme du FLN a un contenu religieux, qu’une vision quelque peu dévoyée de l’Islam explique ses actions. Il n’y a strictement rien au niveau des mouvements d’indépendances de cette époque qui ont touché tout le Moyen-Orient et qui étaient tous politiques (le non-alignement, voire le communisme) voire même anti-religieux.

Mais au-delà de ces réserves, Georges Salinas montre un vrai amour pour l’Algérie et pour ses habitants, même musulmans, d’ailleurs, la fin que je ne dévoilerai pas est une ode à la tolérance et au respect. Quand l’homme surmonte la haine, nous dit l’auteur, alors l’humanité peut progresser dans l’harmonie et la beauté.

[** Émile Cougut*]


[**Le chat d’Oran
Georges Salinas*]
éditions Mareuil. 18€


Illustration de l’entête: Georges Salinas. photo M6 Info

— –

[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, alors pour aider Wukali à se faire connaître, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page. Grand merci…!

– Consultez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

– Peut-être souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (Even if you don’t write in French but only in English, we’ll translate)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 21/02/2019)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus