Standing ovation in Metz


Un public debout ovationnant à[** L’Arsenal*] de Metz, les chrorégraphes et danseurs [**Sidi Larbi Cherkaoui*] et [**Shantala Shivalingappa*], des sifflets frénétiques et de joie, des spectateurs de tous les âges, de toutes les générations rassemblés dans une sorte d’égrégore artistico-sensible voila le genre d’événement qui fait chaud au coeur en ces temps de froidures et de remugles ténébreux. Retrouver le temps d’un spectacle une forme d’unité spirituelle née d’une chorégraphie, de la danse d’un couple homme et femme, enlacés, envoutés, orchestrés, opposés, voluptueux et charnels, parfois l’un maître de l’autre dans une alternative fragile, amoureuse et évanescente, tels un marionnettiste et son pantin articulé par des fils invisibles. Une musique du monde faite de ragas fragiles, soleil au matin calme qui se lève lentement dans un ciel du début des temps ou chants italiens, espagnols, japonais ou américains alternent interprétés par une artiste elle même instrumentiste. Joueurs d’échecs qui se défient, syncrétisme, le maître-mot, d’un continent, l’autre, d’une civilisation ancienne, très ancienne, du berceau des dravidiens aux ghats de Bénarès, jusqu’à des interprétations contemporaines. Nulle concession à un exotisme déplacé, les deux danseurs sont habillés comme la rue d’aujourd’hui, et cette médiation nous les rend très proches. Les registres de la gestuelle des mains et des doigts de la danse indienne portée par Shantala Shivalingappa qui danse pieds nus entrent en rythme avec le corps cadencé et désarticulé de Sidi Larbi Cherkaoui. Deux danseurs en fusion, en osmose, glissant sur la scène, des musiciens jouant en direct sur des podiums mobiles et adaptables au gré des chorégraphies, des effets de couleurs et de lumières accentuant encore dans le soleil de leurs dorures les oscillations et les mouvements des deux artistes, voila ce beau moment que le vaste public réuni dans la grande salle de L’Arsenal eut le bonheur de voir au spectacle offert par Sidi Larbi Cherkaoui et Shantala Shivalingappa


Syncrétisme donc, musique du monde, fission et fusion des êtres, mâle et femelle, femelle et mâle, pieds nus glissant sur un damier projeté, duo piano-violon, syncope des temps et des espaces, des cadences qui se cherchent et s’opposent, airs du Moyen-Age alternant avec des airs d’aujourd’hui, les rythmes déhanchent les corps, dans un tribhanga féminin qui s’exprimerait dans le Bronx, et où les hanches de la danseuse remuent de bonheur sous les regards subjugués et émus des spectateurs. Spectacle totale qui mêle la poésie, la tradition, la philosophie et qui retrouve les bases, le creuset d’une société acceptée et partagée. Shantala Shivalingappa devient oracle, médiatrice, porteuse de voix, de sens, l’émotion est totale. Plus rien n’existe, le mouvement des heures est suspendu, le coeur bat très fort. Tonne alors la joie du public et les applaudissements vibrent et crépitent et remplissent la salle d’émotions et de bonheurs jusque là contenus, merci aux danseurs, aux musiciens !

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(Chorégraphie et interprétation: Sidi Larbi Cherkaoui et Shantala Shivalingappa
Musiciens en direct: Patricia Bovi, OlgaWojciechowska, Gabriele Miracle, Kazunari Abe
Composition musicale: Patricia Bovi, Tsubasa Hori, Gabriel Miracle, OlgaWojciechowska)]


Illustration de l’entête: capture d’écran vidéo.


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 05/04/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus