Émile Zola Germinal
Accueil Actualités La BnF vient d’acquérir le manuscrit de Germinal. Drame en cinq actes et douze tableaux d’Émile Zola,

La BnF vient d’acquérir le manuscrit de Germinal. Drame en cinq actes et douze tableaux d’Émile Zola,

par Communiqué

La Bibliothèque nationale de France a fait l’acquisition en vente publique le 8 décembre 2021 du manuscrit de l’adaptation théâtrale de l’œuvre Germinal, écrite par Zola lui-même, entre 1885 et 1887. Ce manuscrit de 454 feuillets rejoint et complète ainsi l’exceptionnel fonds Zola conservé à la BnF, qui comporte déjà les deux volumes du manuscrit du célèbre roman Germinal et la quasi intégralité des manuscrits du cycle des Rougon-Macquart.

« La Bibliothèque se réjouit de voir entrer dans les collections nationales ce manuscrit d’Emile Zola, témoignage capital de son expérience d’écriture théâtrale. Il rejoint le manuscrit du roman et plus largement l’ensemble des manuscrits de l’écrivain, conservés à la BnF, afin d’offrir un éclairage renouvelé sur l’une des œuvres les plus emblématiques de la littérature française. Je souhaite que la BnF puisse présenter prochainement en région cette œuvre à la portée symbolique forte.» déclare Laurence Engel, présidente de la BnF.

Germinal, version mise au net par les Copies dramatiques et littéraires
L. Leduc, [1885], acte II, troisième tableau, scène 7, avec feuillet manuscrit de Zola.
© DR

Treizième roman de la série des Rougon-Macquart, Germinal est le grand roman social d’Émile Zola, plaidant en faveur d’un nouvel idéal dans lequel, pour la première fois, les rapports entre le monde du travail et la grande industrie sont abordés sans tabou. Contrairement aux autres titres des Rougon-Macquart adaptés par le dramaturge et librettiste William Busnach, Germinal. Drame en cinq actes et douze tableaux, est une œuvre parfaitement autonome par rapport au roman publié en mars 1885. Ce manuscrit autographe démontre l’entière paternité d’Emile Zola sur la pièce. Il est donc particulièrement important dans l’histoire de la littérature française du XIXe siècle, l’écrivain ayant un temps laissé volontairement planer le doute à ce sujet.

Les 454 pages autographes, rédigées au cours du printemps et de l’été 1885, témoignent de l’intense activité créatrice de l’écrivain. Elles sont accompagnées de la copie autographiée du drame, soumis à la censure en octobre 1885, avec des corrections et variantes de la main de Zola, et de la copie autographiée de la version réduite, enfin jouée en 1888 (avec corrections et croquis de mise en scène de Busnach). L’ensemble révèle donc la toute première version de la pièce qui sera très sévèrement mutilée à la demande des censeurs, après quelque trois ans d’interdiction.

Ce manuscrit unique vient s’ajouter au fonds Zola du département des Manuscrits, riche de 91 volumes des manuscrits des Rougon-Macquart transmis à la Bibliothèque Nationale en 1904 par Alexandrine Zola, fonds entièrement numérisé et librement accessible dans la bibliothèque numérique Gallica depuis plusieurs années.

Illustration de l’entête: caricature d’Émile Zola parue dans le journal La France illustrée, le 26 février 1898.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus