Daniel Mesguich prend ses quartiers à Metz et on ne peut que s’en réjouir, on se souvient en effet de l’éblouissante mise en scène d’opéra qu’il avait proposée à l’Opéra-Théâtre lors de la saison dernière avec «La Flûte Enchantée», il revient cette fois çi pour deux spectacles avec une des pièces maîtresses du théâtre «Hamlet» .

Cette pièce de Shakespeare agit sur lui tel un brasier, un feu intérieur, qui brûle sans cesse et se renouvelle constamment sans jamais perdre de sa puissance, de sa lumière, de sa chaleur et de son rayonnement et lui permet de se remettre en question et de découvrir à chaque fois de nouvelles propositions thématiques, une quête personnelle et théâtrale.

Si cette pièce le passionne et le motive c’est peu de le dire. En 1997 il la monte au Centre National dramatique des Alpes à Grenoble alors dirigé par Georges Lavaudant et Gabriel Monnet, puis ensuite il la présente au Théâtre des Amandiers à Nanterre puis au Festival d’Automne. Une nouvelle mise en scène lui succédera en 1986 au Théâtre Gérard Philippe à St Denis. Jamais deux sans … une nouvelle mise en scène voit le jour en 1996 à La Métaphore à Lille

«Hamlet» c’est dans l’oeuvre de Shakespeare la quintessence du Mal, soit l’expression de la nature humaine trompée dans ses désirs au sein des fragilités et des inconséquences du monde. Si Shakespeare a servi plus de deux siècles après sa mort de déclencheur au mouvement Romantique,tant en Angleterre, en Allemagne, en France et dans bien d’autres pays, cela est du notamment à cette part de mystère, de poésie, d’imaginaire, de flou, voire de fantasmagorie et d’irrationnel qui traversent l’oeuvre. On est dans un tout autre monde et si loin du registre du théâtre classique français. Plus que toutes ses autres pièces, «Hamlet» pose des flots d’interrogations, et chacun des nombreux personnages porte en soi des questions elles-mêmes expressions de fragilité, d’ ambivalence et d’incertitude.

Pierre-Alain Lévy


Deux représentations

Vendredi 11 janvier à 20h

Samedi 12 janvier à 20h.

Opéra-Théâtre de Metz-Métropole.

– Par ailleurs l’Opéra-Théâtre propose une introduction au spectacle intitulée «  Amuse-Bouche « , Vendredi 11 janvier 2013 – 19h30, à propos d’Hamlet conduit par Daniel Mesguich, Metteur en scène. Accès gratuit, sur présentation du billet pour la représentation du soir.

– De même séance de dédicaces samedi 12 janvier à l’entracte et à l’issue de la représentation concernant la nouvelle traduction du Hamlet de Shakespeare par Daniel Mesguich (parution aux éditions Albin Michel). Accès gratuit, sur présentation du billet pour la représentation du soir.


Production déléguée : le Théâtre de l’Étreinte,

Coproduction : le Théâtre Victor Hugo de Bagneux et le Théâtre Alexandre Dumas de Saint-Germain-en-Laye. Avec le soutien du Pôle Culturel d’Alfortville – Compagnie associée en résidence et du Théâtre de Chelles. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National, de l’ADAMI et de la Spedidam


Illustration.: William Mesguich dans le rôle d’Hamlet. Photo © Chantal Depagne / Palazon 2011


ÉCOUTER VOIR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus