Un pénitencier traditionnel américain, avec des prisonniers vêtus de combinaisons oranges. Des malfrats de toutes sortes. Un caïd à la trogne patibulaire, mâchoire léonine et regard torve, gros bras et sale gueule. Et puis, un détenu maigrichon, freluquet passe-muraile,ectoplasme qui débarque et devient le souffre-douleur des autres, brimades et coups violents tombent sur lui comme des morts et des balles à Gravelottte jusqu’au jour où un petit criquet…

Un film bien léché, rythmé, vif. Un mise en image rappelant celle du cinéma avec des « prises de vue » originales balayant une scène de haut en bas. On est dans l’univers du film américain, du film de genre.

Une histoire du faible qui devient fort et qui soumet à son tour brutes et méchants et qui impose le respect. Coup de théâtre, le corniaud d’avant se meut en un véritable parrain, un chef de bande, qui renverse les rôles et impose à son tour sa loi, c’est comme dans une fable

Trop beau pur être vrai bien sûr , le réel est bien là qui se réveille et finit par se manifester brutalement et d’un coup !

Petit film réalisé par les étudiants de l’ESMA et signé Mathieu, Hugo Cierznak, Bruce Nguyen Van Lan et Aymeric Palermo. ESMA 2007

Un excellent travail

P-A L

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus