René Laloux (1929-2004) est un cinéaste français, pour ce film il s’est entouré d’un aéropage d’amis tous prestigieux, les dessins sont de Roland Topor, la musique a été composée par Alain Goraguer, la chanson « La veuve » a été écrite et chantée par Christian Basilic, quant au texte il a été rédigé par Jacques Sternberg et dit par Roland Dubillard

Quelle force, quelle pugnacité, quelle inventivité, quel talent ! Çà cogne où çà fait mal, un second degré philosophique, critique, acidulé, malin et politique et qui atteint son but. Le film a été réalisé en 1964 et n’ a pas perdu, cinquante ans après, non seulement un iota de sa puissance, mais les impressionnantes évolutions technologiques nombreuses dans le film d’animation n’ont en rien démonétisé cette réalisation.

Quant à la réalisation, René Laloux a astucieusement mélangé d’une part des séquences de reportages en noir et blanc ou des photographies ou reproductions anciennes d’illustrations de presse, qui plus est les dessins à l’encre noire et à la plume de Topor sont dans le droit fil des grands maîtres expressionnistes et surréalistes.

Si le film d’animation a conquis depuis longtemps ses lettres de noblesse, avec René Laloux il franchit une nouvelle étape qui permettra d’ ouvrir plus tard de nombreux horizons pour d’autres réalisateurs. Les temps morts est un grand film !

Pierre-Alain Lévy


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus