Voici un film russe réalisé en 1943 inspiré d’un long poème de Pouchkine : Le conte du tsar Saltan qu’il écrivit en 1831.

Pouchkine est l’âme de la littérature russe, curieux de la littérature européenne, Byron, Shakespeare, Molière et Voltaire (il parlait couramment français), son influence a été et demeure déterminante. Il a aussi contribué à moderniser la langue.

«Les vers du Tsar Saltan chantent aux oreilles de tous les enfants russes. Ils ont bercé leur sommeil avec le papillotement rosé de la veilleuse. Ils font partie de la petite chambre quiète, du chaud silence, des dorures de l’icône, et du livre d’images ouvert sur le plancher» Henri Troyat.

L’oeuvre a aussi inspiré Rimsky Korsakov qui en fit un opéra « Le conte du tsar Saltan, de son fils, glorieux et puissant preux le prince Gvidone Saltanovitch et de la très belle princesse cygne » Un de ses mouvements, l’interlude orchestral du troisième acte : Le Vol du bourdon est devenu particulièrement célèbre.

Ce dessin animé, l’histoire du Tsar Saltan, est tout à la fois élégant, avec de chaudes et riches couleurs où l’ocre le dispute au bleu nuit et au vert dans une polychromie d’un rare raffinement, il est aussi riche d’influences artistiques, on y trouve ainsi quelques sources d’inspiration évidentes : les vagues frisottent d’écume et roulent comme dans la peinture d’Hokusaï, on y aperçoit furtivement l’icône de la Trinité d’Andreï Roublev ainsi que l‘icône de la Vierge de Vladimir de l’église de la Dormition et les détails d’ornements décoratifs sont particulièrement réussis, les positions occupées par les personnages( le tsar , le prince, sa femme et les trois marchands) sont directement inspirés des peintures d’icônes. La musique est de Rimsky Korsakov.

Pierre-Alain Lévy


Durée du film 86 mn


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus