Avec une consultation nationale lancée le 21 novembre 2012, Aurélie Filippetti a ouvert le grand chantier de l’éducation artistique et culturelle, « priorité » affichée de son mandat. Coup d’envoi d’un processus de longue haleine, ce chantier a déjà donné lieu à toute une série de textes et d’actions qui scandent la démarche de la ministre : rapport de Jérôme Bouët, Tour de France de l’éducation artistique et culturelle pour dresser un état des lieux concret des dispositifs existants à Paris et en région, signature le 3 mai 2013 d’une circulaire conjointe Culture/Éducation nationale précisant la notion de « parcours d’éducation artistique et culturelle », conventions bilatérales avec d’autres ministères (Ville, Jeunesse, Enseignement supérieur…)

Après la tenue de ces différents travaux (certains se poursuivent), la ministre de la Culture et de la Communication veut aujourd’hui mettre en place un dispositif visant à aménager concrètement les conditions du succès de cette ambition nationale. Elle l’a présenté lors d’une conférence de presse, qui s’est tenue lundi 16 septembre à l’auditorium du musée du Louvre.

ÉCOUTER VOIR


Politique du patrimoine : conférence de presse… par culture-gouv

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus