Ouvert en avril 2014 et placé sous les auspices du Conseil Général de la Moselle, le musée de la guerre de 1870 et de l’Annexion, comme tel est son nom, et installé à Gravelotte, s’ouvre au public pour des visites guidées et gratuites le dimanche 5 octobre.

«Il en tombe comme à Gravelotte» signifiait naguère dans le vocabulaire courant une bataille sanglante avec un très grand nombre de victimes. En fait une bataille, celle dite de Saint Privat dans les annales historiques françaises, qui opposa les troupes de Bazaine à celles commandées par von Moltke. Si les français disposent du célèbre fusil chassepot, les allemands de l’autre côté sont dotés d’une artillerie droite sortie des usines Krupp.

Les erreurs de commandement français conduisent à la défaite, puis ensuite au siège de Metz qui capitule. Le Traité de Versailles signé dans la Galerie des Glaces marque tout à la fois le triomphe de Bismarck et l’émergence d’un pays moderne pour la première fois unifié, l’Allemagne, ainsi que la perte pour la France de ses limes de l’est, l’Alsace et la Moselle qui seront annexés.

Jadis largement utilisée, l’expression Il en tombe comme à Gravelotte, a quelque peu perdu de sa substance pour signifier par une translation quelque peu surprenante une métaphore météorologique équivalente à quand il pleut à verse… ! Bizarrerie alors qu’existe toujours l’usage de l’expression elle aussi guerrière« il tombe des hallebardes» pourtant d’une mémoire nettement plus ancienne !

Pierre-Alain Lévy


Musée de la guerre de 1870 et de l’Annexion

Musée de la Guerre 1870 et de l’Annexion
11, rue de Metz. 57130 Gravelotte

ouvert du mardi au dimanche de 14 h à 18 h


Illustration de l’entête: Carte représentant Napoléon III et Bismarck


WUKALI 30/09/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus