Japan PM scraps Zaha Hadid’s Tokyo Olympic stadium


Ce devait être le clou des grands chantiers de construction pour les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020, l’un des plus chers aussi, le projet pour le stade olympique de 80.000 places de Zaha Hadid (ZHA) lauréat du concours international d’architecture de 2012 ne sera pas construit. C’est que vient d’annoncer le Premier ministre japonais Shinzo Abe qui a purement et simplement décidé d’annuler le contrat. Il est vrai que le coût en était pharaonique et était estimé après de récentes réévaluations à 2 milliards€…!


Son concept architectural qui plus est avait provoqué dans l’opinion japonaise un rejet alimenté en sous-main par les milieux nationalistes et qui avait aussi suscité la fronde des architectes de l’archipel dont celle de Fumihiko Maki 槇 文彦, lauréat du Pritzker Prize 1993, et aujourd’hui âgé de 86 ans, qui s’était opposé véhémentement à cette proposition

La forme, au demeurant intéressante, proposée par Zaha Hadid Architects, avait de quoi surprendre, elle s’apparentait pour les uns à la forme d’une limule (un arthropode rare et singulier ) et pour d’autres à un casque de coureur cycliste … Cette agitation dans la société japonaise contre un projet architectural original est au demeurant similaire à ce qui se passe dans maints autres pays; qu’on se rappelle les cris d’orfraie qui ont accueilli en France la construction du Centre Pompidou voire de la Philharmonie de Paris dont la similitude en terme de dépassement budgétaire comporte indubitablement quelques parentés, est-il bien utile d’y revenir…

Pour Jim Heverin, directeur du projet chez ZHA l’augmentation faramineuse du coût de la construction n’est nullement due à la complexité des formes du bâtiment mais au renchérissement du prix des matériaux.

Quoi qu’il en soit les architectes devront se remettre à l’ouvrage et présenter de nouvelles propositions. Le temps est compté !

Quant à la coupe de monde de rugby qui devait se dérouler dans ce stade en 2019, il est désormais patent que son organisation est compromise ou plus exactement impossible sur cette localisation !

Tatsuya Suzuki correspondant de Wukali à Tokyo et Pierre-Alain Lévy


WUKALI 24/07/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus