A tremendous pianist, such a joy !


Des études scientifiques à la musique, Frank Braley a franchi le pas dans les années 90. Une victoire au prestigieux concours Reine Elisabeth de Belgique, premier Grand Prix et Prix du public, celui qui est aujourd’hui Directeur Musical de l’Orchestre de Chambre de Wallonie, et professeur au CNSMD de Paris prouve si besoin était qu’il a fait le bon choix. Il s’est vu propulsé sur le devant de la scène internationale, jouant aux côtés des plus grands… Pédagogue passionné, il l’est assurément. Son récital de piano lundi 3 août dans le parc Florans de la Roque d’Anthéron a mis en évidence cette belle disposition et ses doigts d’argumenter et faire vivre ses commentaires musicaux.

De précieuses clés de lecture qui met en lumière le génie des grands compositeurs du programme ; G. Gershwin, S. Joplin, W. Bolcom, I. Stravinsky, E. Schulhoff, Ravel ou encore Debussy. Le public aux anges ! Sensibilité, finesse de jeu, et ce plaisir d’être là, tout simplement, devant son public. Plaisir qui se ressent plus qu’il ne se voit. Il y a un peu de gravité et de retenue dans ce visage-là que viennent encadrer de longs cheveux bruns. Le poète du clavier, a des allures d’étudiant tranquille, mais dès les premières notes on découvre le virtuose fougueux et généreux. On aime son interprétation de Gershwin, Les trois préludes d’une belle sonorité jazz et de facture classique. C’est justement cette belle prouesse que Frank Braley met en avant : unir le monde du classique à celui du jazz. Quel bonheur de conclure avec la célébrissime Rapsodie in Blue et d’offrir en bis le non moins célèbre the Man I love du même compositeur.

Nul doute le pianiste sait joliment combiner rythmes et sonorités. On s’émerveille encore de toutes ces couleurs apportées, cette tonalité spirituelle à la fois légère et pleine de rigueur qu’il joue Stravinski ou encore Ravel.

On pourrait dire que the Man we loved s’appelle Frank Braley... Et il nous le rend bien !

Pétra Wauters correspondante spéciale de WUKALI à La Roque d’Anthéron


WUKALI 05/08/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus