Ultra high resolution Gigapixel photos from the collections of paintings of Musée des Beaux-Arts in Lyons


Le [**musée des Beaux-Arts de Lyon*] met en ligne un site dédié à 41 œuvres de la collection photographiées en ultra haute définition.

Tableaux – Paintings

[**Rembrandt*], [**Brueghel*], [**Ingres*], [**Fragonard*], [**Renoir*], [**Degas*], [**Monet*], [**De Staël*] : la photographie en ultra haute définition, ou photographie en gigapixel, permet de naviguer et de zoomer jusque dans les moindres détails des chefs-d’œuvre du musée. Sur ce nouveau site dédié, le musée propose 41 œuvres à observer à la loupe, mais également une quinzaine de vidéos commentées, disponibles en français et en anglais, des galeries thématiques de détails, et des jeux des 7 erreurs dans une dizaine de tableaux.

Le[** musée des Beaux-Arts de Lyon*] est l’une des seules institutions muséales au monde à proposer une série de tableaux en gigapixel aussi riche et variée, en accès libre. Il rend ainsi les collections accessibles au plus grand nombre de manière innovante et propose de nouveaux regards et interrogations sur les œuvres.

[**La photographie en gigapixel, une prouesse technique*]

Le terme de gigapixel est employé car chaque image est constituée d’un à quatre milliards de pixels. Le procédé technique est le suivant : l’appareil photo numérique se déplace verticalement et horizontalement devant l’œuvre. Des dizaines de photos sont ainsi prises puis assemblées pour n’en former qu’une, qui contient des millions d’informations. La photographie en ultra haute définition donne accès aux détails les plus infimes des tableaux et à des informations iconographiques insoupçonnées.

[**Une innovation au service du public*]

Au-delà de l’intérêt scientifique et de l’émerveillement esthétique qu’elle procure, cette technologie valorise les œuvres phares des collections du musée, tout en permettant de mieux comprendre le savoir-faire des artistes, leur technique et leur travail sur la composition et la couleur à travers les époques et les mouvements artistiques. Les tableaux choisis pour la photographie en gigapixel reflètent la richesse et la diversité des collections du musée.

[**Un projet lancé en 2013*]

Ce projet est né en 2013 suite à l’acquisition du tableau L’Arétin et l’envoyé de Charles Quint de [**Jean Auguste Dominique Ingres*], première œuvre des collections photographiée par le photographe [**Gilles Alonso*], spécialiste de la ultra haute définition. Par la suite, 14 autres tableaux ont été photographiés puis deux campagnes successives réalisées en 2016 (15 œuvres photographiées) et en 2017 (11 œuvres photographiées).

**Voir*] [ les œuvres en gigapixel

Communiqué


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 06/04/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus