All days in La Roque d’Anthéron happiness !


!
Le Sinfonia Varsovia dirigé par [**Lio Kuokman*] est revenu ce samedi 11 août. L’orchestre était déjà présent le 6 août, avec [**Luis Fernando Pérez*] au piano, le 8, avec [**Anne Queffelec*] ; il est là encore le 13 août, pour accompagner [**Nelson Goerner*] dans un concert en deux parties, jusqu’au bout de la nuit, puis encore le 14 août pour vivre de grands moments avec [**Nicholas Angelich*].

Il faut bien avouer que Lio Kuokman est tout simplement incroyable et le public est sensible à sa direction sur-vitaminée. Le chef donne, et donne encore, boule d’énergie, de vie, de sensibilité, il croque la musique, et hier soir, c’était sans partition ! Il s’adresse à tous ses musiciens, leur sourit, confirme sa manière de faire, son idée de la musique et fait passer le message. Ce samedi 11 , c’était une soirée à couper le souffle !

Déjà, grâce à ce programme, dont un [**Brahms*] en début de soirée servi par un seigneur du piano, [**Nelson Freire*]. Il entre sur scène à petits pas feutrés, tout vêtu de noir. Son visage est sympathique, et son sourire nous accueille avec amabilité et chaleur. On sait déjà que l’on va vivre un concert au sommet.

[**Nelson Freire*] est l’un des plus virtuoses pianistes du monde. L’instrumentiste brésilien connaît bien la Roque d’Anthéron, et la Roque le porte dans son coeur,
aussi il ne faut pas s’étonner que ce samedi 11 aout il n’y ait pas une place de libre ! C’est souvent le cas me direz-vous. Que les artistes soient connus ou pas, on fait confiance à ce festival qui est également une véritable pépinière de jeunes talents. Des jeunes pianistes à découvrir, et bien d’autres musiciens, tous réunis-là, sur les différents sites qui accueillent les concerts. Tous les artistes, jusqu’aux plus grands… et Nelson Freire est de ceux-là. Aimable avec tous, avenant, il aide à faire briller les étoiles montantes par sa seule présence.


– [**Aimez vous Brahms monsieur Freire ? Assurément vous l’aimez !*]

On sent une réelle affinité avec le Nelson Freire. Le pianiste est très attentif au moindre détail et on peut penser qu’il est littéralement « tombé amoureux » de ce répertoire pour pouvoir le jouer ainsi, à la perfection ! Quelle générosité ! On s’en doutait dès les premières mesures, lorsque le soliste a entamé le premier thème, calme et majestueux. Il y a tout dans cette œuvre, de l’optimisme, de l’impétuosité, de la passion, de l’ardeur, de la noirceur aussi avec un allegro appassionato quasi tragique. On navigue entre force et douceur, clarté et éloquence. On aime le jeu du pianiste, qui reprend les thèmes de l’orchestre, et varie avec eux dans un dialogue ample, nourri.

Un Brahms dans toute sa splendeur. Et bravo à l’orchestre, qui tient plus que jamais une place importante dans cette œuvre, comme souvent du reste dans l’œuvre de Brahms.
Nelson Freire le détonateur ? Celui qui provoque l’explosion sonore… Bien possible !
Un bis fort bien choisi : [**Paderewski*] Nocturne op 16 n°4 si bémol majeur, très beau et émouvant, interprété par le grand pianiste d’une manière inimitable.

En seconde partie du programme, on part vers un « monde nouveau », un monde de frissons et de plaisirs, avec [**Dvorák*] et la superbe Symphonie n°9 en mi mineur opus 95 “Du Nouveau Monde”. On démarre sur les chapeaux de roues ! N’oubliez pas, c’est Lio Kuokman qui mène la danse ! Il est comme toujours fougueux en diable et de belles sonorités explosent au grand air. Ce qui n’empêche pas les musiciens de s’exprimer avec retenue parfois, avec tendresse aussi quand la partition le réclame… de belles saveurs, pas (trop) de pathos, jusqu’au largo ou encore un allegro con fuoco, jouée dans une ferveur collective qui nous emportera tous !

Pétra Wauters


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 15/08/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus