To play by oneself with any other instruments from a single up to a full orchestra


« C’est une première mondiale », se réjouit [**Dominique Bluzet*], directeur des théâtres. Mercredi 28 novembre, au Teddy Bar du Grand Théâtre de Provence, des élus, des musiciens, des mélomanes, des journalistes, des professeurs de musique, des directeurs de conservatoire, assistent à la présentation de la start-up. Les fondatrices, [**Clothilde Chalot*] (PDG) et [**Hannelore Guittet*] (Directrice des contenus) sont confiantes. Tout est prêt.

2014, la Start Up pointe le bout de son nez. L’idée est géniale mais il faut bosser pour passer à la création. Des années de travail plus tard, la start-up prend forme, et même s’il reste encore beaucoup à faire, elle est prête. « Nous lançons l’application en partenariat avec [**Yamaha*]», confie la cofondatrice, Clothilde Chalot.

[**NomadPlay*], ça sonne bien, ça se retient, mais surtout il fallait y penser. Elles en ont rêvé et elles l’ont fait. Les deux jeunes femmes ont créé cette start-up qui vous permet de jouer chez vous, avec les plus grands musiciens. On part de loin : du vinyle, de la cassette, du CD, du téléchargement, du streaming ! « Cela fait quatre-vingt ans que l’on fait de la lecture », constate Clothilde Chalot. L’idée est de développer une multipistes pour enlever un musicien. Supprimer l’instrumentiste pour jouer à sa place ! La pianiste [**Célimène Daudet*], – en concert le 23 mars 2019 au Conservatoire Darius Milhaud– est invitée par Dominique Bluzet pour en faire la démo. Expérience immersive au cœur de l’application.

La musicienne s’est installée devant le piano, la tablette posée sur le pupitre, ouverte sur NomadPlay. De toute évidence, beaucoup de gens travaillent sur des tablettes. Le musicien, de manière générale, a le choix dans un répertoire adapté à tous les niveaux, du débutant au musicien professionnel. Il y a aussi des accès à différentes interprétations.

On sélectionne l’instrument, dans cette démonstration, le piano, on sélectionne l’œuvre. A partir de là, on peut écouter l’œuvre avec tous les musiciens, y compris le piano, ou décider de gommer le piano. La partition défile au rythme de la musique. On peut ralentir le tempo, pour travailler des parties en particulier. On peut revenir sur des séquences. Ce qui est formidable, c’est que vous ne jouez pas par-dessus le piano, mais bel et bien à sa place. Ici, le choix s’est porté sur « Tangomotán » : bandonéon, violon, contrebasse, et le piano ! (Célimène Daudet qui découvre la partition, confie qu’elle ne joue jamais du Tango ! Qu’importe, on « supprime le piano », et l’essai est joliment transformé.)

C’est un outil formidable notamment pour les conservatoires, qui peuvent ne pas avoir tous les instruments ou tous les effectifs pour composer un grand orchestre. Cela donne par exemple la possibilité à un musicien, tel qu’un harpiste ou encore un corniste, de jouer à la maison avec tout l’effectif de musiciens. « Imaginez un corniste tout seul qui doit travailler ses traits d’orchestre alors qu’il lui manque tout l’orchestre ! », s’amuse Clothilde Chalot.

Il est aussi possible de jouer dans un groupe plus réduit, de quatre, trois ou même deux musiciens… L’application permet aussi de s’amuser à improviser.

« On part aussi d’enregistrements d’orchestres, de groupes, etc… on récupère toute la musique, tous les sons, et c’est là que l’intelligence artificielle intervient », explique Clothilde Chalot. Sans entrer dans les détails, car on ne nous donne pas la formule magique, sachez qu’il s’agit d’une énorme formule mathématique… « On a développé un algorithme qui sépare les sons. C’est une innovation technologique », précise la jeune femme.

Le label [**NoMadMusic*] est reconnu comme l’un des leaders français de l’innovation numérique appliquée essentiellement à la musique classique. Encore quelques réglages et l’application s’appliquera à tous les genres musicaux.

La musique classique, c’est le domaine d’activité premier des fondatrices de la Start Up. « De plus, elle est jouée dans le monde entier », commente Clothilde Chalot qui était récemment en Asie pour une présentation de l’application.

« On a la possibilité de travailler avec de nombreux partenaires classiques. Je peux citer [**l’orchestre de Paris, l’orchestre Philarmonique de Strasbourg, l’orchestre National d’Ile de France*], qui est notre partenaire depuis près de 5 ans et avec lequel on a réalisé beaucoup de tests de prises de son, l’[**orchestre de Rouen*]… On a besoin de ces partenaires pour apporter du contenu », confie Clothilde Chalot. Nous souhaitons aussi ouvrir notre champ d’action à la pop, à la samba, à la musique brésilienne et au rock, au rap…

Au prochain[** Festival de Pâques*], du 13 avril au 28 avril 2019, des musiciens pourront tester l’application au Grand Théâtre de Provence. Là encore, c’est une première ! « Tout un dispositif sera mis en place avec un piano dans le hall du Théâtre. On peut aussi venir avec son propre instrument », se réjouit Clothilde Chalot.

NomadPlay est disponible en version gratuite depuis Juin 2018 avec une quinzaine de morceaux disponibles. L’application se commercialise sous la forme d’un abonnement avec 120 œuvres disponibles au début. En s’abonnant à la Newletter, le musicien découvrira toutes les nouvelles œuvres qui s’ajoutent au catalogue, quels que soient les registres musicaux. Abonnement à 12 € en illimité : raisonnable ! L’idée est de démocratiser le répertoire classique, mais aussi décloisonner tous les répertoires en général. « Il est important pour nous d’être accessible et de favoriser l’accès à la musique à un public aussi large et divers que possible », conclut Clothilde Chalot.

[**Pétra Wauters*]

[(
Avec NomadPlay, NoMadMusic a remporté de nombreux prix.

– Lauréat du Grand Prix de l’Innovation de la Ville de Paris 2017, catégorie Industrie Créatives et Prix du Public
– Lauréat du Prix Startup en Scène du Club Culture & Management 2017,
– Prix Argent du Grand Prix de l’Innovation Digitale 2017,
– Lauréat du Prix IFCIC Entreprendre dans la Culture du Ministère de la Culture 2016,
– Lauréat du Prix de l’Initiative Numérique Culture, communication & médias du Groupe Audiens 2016.

– Le prix « startup en scène »
– Le Prix suisse de l’Arttech Fundation)]


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page. Aidez-nous à faire connaître WUKALI…

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write in French but only in English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 08/12/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus