L’attaque vient d’où on ne l’attendait point, [**Charles Saatchi*] est l’une des figures marquantes du « marché de l’art contemporain » à Londres, propriétaire d’une des plus éminentes galeries d’art, de celles qui donnent le la, font les artistes et les réputations. Il vient d’offrir dans les colonnes du[** Guardian *] une tribune percutante où il dénonce pêle-mêle, les dérives de l’art contemporain, les marchands, les acheteurs, les directeurs et conservateurs de musées et la vulgarité qui prévaut dans leurs choix.

Il estime que le marché de l’art est le lieu éponyme de « l’eurostrash, des financiers et des fonds de pension, des oligarques, et des marchands d’art narcissiques qui se masturbent. « 

Il fulmine contre la [** Biennale de Venise*] devenue étalage ostentatoire d’arrivistes couverts d’or, incultes, en mal de reconnaissance et incapables de discriminer entre le beau et le laid.

Cette prise de position qualifiée outre-manche de “swiftienne”, nous dirions en France “hugolienne”, ou discours à la Mirabeau, n’ y va pas de main morte, et Charles Saatchi sabre à coup de taille et d’estoc dans le marigot de l’art contemporain. Cela surprend d’autant plus qu’il a contribué lui-même au système.

Propriétaire de la galerie d’art, certainement la plus fameuse de Londres, on le considère même comme faiseur de rois. C’est lui par exemple qui découvre le sculpteur [**Damien Hirst*] et les [**YBA*] ( Young british artists).

Cette bouffée d’oxygène, ce coup de gueule salutaire et cette lucidité même tardive arrivent à point nommé aujourd’hui, dans un moment de bouleversement, de recomposition et de déplacement tectonique économique et financier, historique et politique mondial. Charles Saatchi dénonce l’absence de choix artistique à travers cette indécence qui s’affiche et s’exhibe dans le marché de l’art contemporain.

Attention bientôt les petits marquis vont resserrer les rangs pour protéger le veau d’or.  » Celui qui dit la vérité sera exécuté! « .

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 08/12/2011

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus