Les associations de collectivités prennent 15 engagements.

Le 19 juillet 2013, les associations d’élus du CCTDC (Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel) organisaient leur grand débat annuel au Festival d’Avignon sur le thème: “Et maintenant la culture, on fait comment?” Quinze engagements communs ont été signés à cette occasion.

L’accueil par Hortense Archambault, co-directrice du Festival d’Avignon, et l’introduction du débat par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, ont marqué d’un signe fort la volonté de solidarité et de responsabilité des associations d’élus. Une volonté déjà trois fois affirmée collectivement au travers de rendez-vous annuels depuis 2010.

Les relations entre l’Etat et les collectivités territoriales franchissent une étape supplémentaire d’ambition partagée pour la réflexion et la co-construction des politiques culturelles publiques dont nos concitoyens ont tant besoin. Cette conviction exprimée par la ministre conforte l’effort des collectivités sur leurs territoires. Seule ombre au tableau : la contraction du budget du ministère.

Face à la nouvelle donne culturelle – mutation numérique, prégnance de l’horizon européen, perspectives de reconfiguration de la géographie politique territoriale… –, les représentants des associations d’élus, interrogés par le sociologue Emmanuel Wallon, ont tour à tour esquissé les conditions nécessaires pour un approfondissement de la décentralisation culturelle. Les perspectives de projets ambitieux et réalistes sont à la source des « 15 engagements des associations de collectivités territoriales face à la nouvelle donne des politiques culturelles » qui ont été signés en commun à l’occasion de ce débat 2013.

Les propos de Marie-José Malis, prochaine directrice du Théâtre de la Commune à Aubervilliers, sur la nécessité de préserver une relation de confiance entre les élus et les artistes ont conforté la volonté de dialogue exprimé au cours de ce débat.

Ainsi, avec le partenariat de France Culture, cette troisième édition des rencontres concrétise solennellement une volonté partagée et solidaire en faveur de l’art et de la culture dans la continuité des Déclarations d’Avignon 2010 et 2012 en appelant une nouvelle fois, avec tous les moyens nécessaires, à l’édification d’une “République culturelle décentralisée”.


Illustration de l’entête: Mur d’affiches spectacles Festival d’Avignon.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus