« Reci, reci, reci » means in Czech « words, words, words « . Witty and humorous


« ŘEČI » signifie en tchèque « des mots« , et Michaela Pavlatova, la réalisatrice, file le paradoxe à imaginer un café où des personnages attablés entrent en communication, ou pas, sans qu’aucun mot ne soit prononcé. ŘEČI, ŘEČI, ŘEČI date de 1991 et est un des tous premiers films de Michaela Pavlatova. Il fut nominé en 1993 aux Oscars et obtint de nombreux récompense dans nombres de festivals internationaux.

Toute une galerie de personnages : une jeune fille digne de « la femme qui pleure » de Picasso, avec son amoureux joueur de dominos et un mystérieux puzzle, un garçon de café, un chien, des hommes qui se disputent, d’autres qui échangent des propos grivois, au demeurant un petit bijou d’humour noir et de dérision. Le graphisme est volontairement épuré, c’est d’ailleurs la patte même de cette réalisatrice, et s’inscrit dans toute une tradition de l’illustration du vingtième siècle. La musique, très piano-bar, comme un très léger accompagnement sonore, apporte une grande cohésion à l’ensemble

Pierre-Alain Lévy



Autres films de Michaela Pavlátová présentés dans Wukali

Le Carnaval des animaux

Tram


Cet article de WUKALI vous a intéressé, partagez-le avec vos amis, cliquez ci-dessous sur l’icône FaceBook ou Tweeter, merci !

You have liked this article, great ! Don’t forget to click on the FaceBook or Tweeter icons below, per advance Thank You !


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus