Jeune chef invité, Alexander Negrin dirige, pour la première fois, le concert de Nouvel An de l’Orchestre national de Lorraine.

Quoi de plus naturel pour cet australien, formé à l’école viennoise, que de s’attaquer aux valses de la famille Strauss, et fêter Nouvel An à Metz, comme à Vienne !

Enfant précoce, Alexander Negrin dirigeait à l’âge de neuf ans la Symphonie n°5 de Beethoven à l’Opéra de Sydney avec le Sydney Symphony Orchestra.

Sa scolarité terminée, il étudie la direction d’orchestre, le piano, l’orgue et le chant, à l’Université de Graz. Il devient aussi l’assistant de Simone Young, de Vladimir Ashkenazy et Riccardo Muti.

Encore étudiant, il est nommé en 2003, chef d’orchestre principal du Théâtre de Baden près de Vienne.

Il dirige régulièrement de prestigieux orchestres symphoniques comme celui de Graz et de Hesse, le Sofia Philharmonic, la Philharmonie de Schleswig-Holstein

Pour ce traditionnel concert de fin d’année, maestro Negrin a repris deux « tubes » de Johann Strauss fils : la Kaiservalzer, une des plus belles et des plus célèbres valses que l’on retrouve, les amateurs apprécieront, dans la magnifique scène de la valse du film « Sissi l’Impératrice » et Rosen aus dem Süden qui lança sa brillante carrière .
Dès sa naissance, la valse évoque la griserie des fêtes. Elle est, certes, une danse mais aussi un état d’esprit, une manière de concevoir l’existence, un art de vivre avec son corps et sa tête, un art du plaisir.

Issue du Ländler (danse populaire d’Autriche et d’Allemagne du sud), cette danse va rapidement évoluer, se styliser, prendre un caractère plus noble pour devenir un véritable morceau de concert.

En dépassant les frontières de son Autriche natale, elle va s’imposer dans beaucoup d’œuvres de musique symphonique, instrumentale ou d’opéra.

Des valses de Johann Strauss aux nombreux hommages à la valse (viennoise ou autre) composés par Gabriel Pierné, Florent Schmitt, Richard Strauss, Edward Elgar, Max Reger et même Erik Satie, presque tous les compositeurs ont un jour composé une valse.

Concert de nouvel an

Direction Alexander Negrin

Johann Strauss fils
Zigeunerbaron – Ouverture
Rosen aus dem Süden
Gabriel Pierné – « Viennoise », Suite de Valses
Florent Schmitt – Reflets d’Allemagne, n°8 « München »
Johann Strauss fils & Josef Strauss – Pizzicato Polka
Richard Strauss – Rosenkavalier Valses
Edward Elgar – Sevillana/ Mina, valse
Giuseppe Martucci – Tarantella
Max Reger – Valse d’amour, tirée de la suite de ballet op.130
Erik Satie – Je te veux, valse (instrumentation Roberto Benzi)
Johann Strauss fils – Kaiserwalzer

Vendredi 27 décembre 20h00 & Dimanche 29 décembre 2013 – 16h00
Arsenal, Grande Salle. Metz

En région

Dimanche 5 janvier 2014 La Rotonde Thaon-lès-Vosges 17h00
Mardi 7 janvier 2014 Centre Culturel Robert Henry Longeville-lès-Metz 20h00
Mercredi 8 janvier 2014 Salle de l’Hôtel de Ville Sarreguemines 20h30
Samedi 11 janvier 2014 Église Saint-Louvent Andelot 20h30
Dimanche 12 janvier 2014 Salle des Fêtes Hombourg-Haut 16h00 changement d’horaire

Billetterie et Renseignements : 03 87 74 16 16 –
Arsenal avenue Ney – Metz . Du mardi au vendredi de 12h00 à 19h00/ samedi de 14h00 à 19h00. Tarif : de 20€ à 33€


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus