Plus tout jeune, cet album daté de 2008 a maintenant une saveur particulière, Nathalie Dessay ayant mis un terme à sa carrière de soprano dans les registres classiques et baroques.

Les cantates de Bach dirigées par Emmanuelle Haïm (le concert d’ Astrée) et interprétées par Nathalie Dessay, Virgin Classics, ont la faculté de nous réconcilier avec notre passé, la musique sacrée de notre enfance où notre capacité d’écoute ne subissait aucune censure, guidés par la seule beauté sonore portée à nos oreilles.

Les extraits 5 à 9 « ich habe genug » illustrent bien le sentiment humain que parfois que seule une relation directe avec le Créateur pourrait nous contenter, encombrés que nous sommes dans nos contradiction terrestres entre aspiration à l’harmonie et à l’expression des sentiments indomptés.

Laurent Meiller

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus