Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat apporte un soutien de 40 000 euros à l’Opéra Comique.

Cette participation est destinée à soutenir l’Académie que l’Opéra Comique a créée pour assurer la transmission aux jeunes talents lyriques des techniques d’interprétation propres à l’opéra-comique. Un enseignement indispensable à la perpétuation et à la mise en valeur du répertoire et du patrimoine de l’Opéra Comique.

La convention de mécénat sera signée le 9 juillet 2014 par Jérôme Deschamps, Directeur et Olivier Mantei, Directeur adjoint de l’Opéra Comique et par François Imbault, Président de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et du Crédit Agricole d’Ile-de-France.

La transmission des savoir-faire au cœur du projet

Dans le cadre de ses activités, l’Opéra Comique apporte une attention toute particulière à l’acquisition, par de jeunes talents lyriques confirmés, des techniques vocales et d’interprétation spécifiques qui le caractérisent. Ces techniques constituent une condition nécessaire à la perpétuation et à la mise en valeur d’un patrimoine unique.

L’Opéra Comique a constaté qu’elles n’étaient plus enseignées dans les Conservatoires.
Aussi a-t-il en 2012 décidé de réagir en créant une Académie de chant lyrique pour y dispenser une formation adaptée, accompagner la professionnalisation de jeunes chanteurs et favoriser le développement de leur carrière.

A propos de l’Opéra Comique

L’Opéra Comique a pour mission d’assurer, en direction du public le plus large, la production et la diffusion d’œuvres lyriques et de spectacles. Il met en valeur la diversité des expressions, de l’opéra baroque à la création contemporaine, et le patrimoine de l’Opéra Comique.

Créé sous le règne de Louis XIV, l’Opéra Comique est la troisième plus ancienne institution théâtrale de France après la Comédie Française et l’Opéra de Paris.
Genre musical à part entière, à mi-chemin entre l’opéra, le théâtre, l’opéra-bouffe et la parodie, il dispose d’un répertoire singulier, et en premier lieu un répertoire français, qui a connu une grande diffusion populaire et fait rayonner l’art lyrique français jusqu’à la fin du 19ème siècle.

L’originalité stylistique de l’opéra-comique, qui mélange le parlé et le chanté, nécessite de la part des interprètes la maîtrise de techniques d’expression vocale spécifiques : la déclamation, le passage fluide du parlé au chanté et du chanté au parlé, la prosodie et la diction du français, la compréhension du texte par les spectateurs, l’interprétation théâtrale.


WUKALI 10/07/2014


Illustration de l’entête. Opéra Comique. photo Luc Castel


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus