A talented young architect with a social and integrated vision


C’est depuis Chicago, siège de la Fondation Hyatt à l’origine du Pritzker Prize, qu’a été annoncé le Lauréat 2016. Il s’agit de l’architecte chilien Alejandro Aravena. Le jury a tenu à récompenser une architecture inventive et sociale soucieuse de la vie des gens.

Alejandro Aravena dirige le cabinet d’architecture Elemental créé en 2006. « Penser et construire de meilleurs quartiers est indispensable si l’on veut que le développement casse le cercle vicieux de l’inégalité ». Alejandro Aravena a notamment imaginé un dispositif permettant d’associer les destinataires des habitations à l’élaboration des constructions et leurs finalisations dans le temps. Il a ainsi pu inventer un concept original et peu onéreux pour satisfaire les besoins immédiats de construction, soit dans le cadre de grandes catastrophes naturelles, ainsi pour le séisme qui secoua le Chili voilà quelques années, que pour le relogement d’habitants vivant dans un bidonville (quartier Quinta Monroy, construit à Iquique en 2004 ). « À la lumière de l’expérience, Elemental veut contribuer, avec une ingénierie et une architecture d’avant-garde, à élever le niveau de vie au Chili, en utilisant la ville comme une ressource illimitée pour construire l’égalité » a-t-il déclaré.

Ses réalisations architecturales se sont notamment déployées en Amérique du Sud ( Chili: Reconstruction de la ville de Constitución après le tremblement de terre de 2001
Université catholique de Santiago: Tours Siamoises (2005), École de médecine (2004), École d’Architecture (2004), et École de mathématiques(1999). L’agence Elemental travaille sur des projets d’intérêt public rassemblant tout à la fois des des questions liées à l’habitat, à l’espace public, aux infrastructures et au transport et en y associant pareillement des préoccupations énergétiques, sociales et climatiques.

Alejandro Aravena travaille actuellement sur un chantier à Shanghaï pour le compte du groupe pharmaceutique suisse Novartis. Il a réalisé aux Usa les résidences pour étudiants de l’université St. Edward’s (2008) à Austin au Texas

En apprenant sa nomination, Alejandro Aravena a immédiatement laissé éclater sa joie et a tenu à y associer ses collaborateurs, il a ainsi écrit dans un email: « En nous retournant vers le passé, nous nous sentons profondément reconnaissants. Aucune réussite n’est individuelle. L’architecture est une discipline collective. Donc nous pensons, avec gratitude, à toutes les personnes qui ont contribué à donner forme à une large variété d’éléments en présence. En regardant vers l’avenir, nous anticipons… La Liberté ! Le prestige, la portée et l’importance de ce prix sont tels que nous espérons profiter de l’élan qu’il va nous donner pour explorer de nouveaux territoires, envisager de nouveaux challenges et nous engager sur de nouveaux terrains d’action. Après avoir atteint un tel sommet, notre chemin n’est pas tracé. Alors notre plan est de ne pas avoir de plan, de faire face à l’incertain et d’être ouverts à l’inattendu. Enfin, en nous arrêtant sur le moment présent, nous sommes tout simplement bouleversés, fous de joie, heureux. L’heure est à fêter ce prix et à partager notre joie avec le plus grand nombre possible »

Alejandro Aravena devient ainsi le quatrième le quatrième lauréat du Pritzker Prize originaire d’Amérique du Sud après Luis Barragán (1980), Oscar Niemeyer (1988), et Paulo Mendes da Rocha (2006).

Le Pritzker Prize sera officiellement décerné le 4 avril prochain, lors d’une cérémonie organisée au siège des Nations-Unies à New York.

Julius Kleiner pour Wukali à New York


WUKALI 14/01/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus