An hectic novel, a pure joy of reading !


Les éditions du Rocher viennent de rééditer le Prix Alain-Fournier de 1999 :[**« Edmond Ganglion & fils » *] de [**Joël Egloff*]. Bien sûr, il n’y aucun hasard, mais une vraie opportunité qu’il fallait savoir prendre. En effet le livre de Joël Egloff a servi de base, de trame au film qui vient de sortir au cinéma « Grand froid  » avec [**Jean-Pierre Bacri*], excusez du peu. Et alors, ce n’est pas, et de loin, la première fois que cela se produit, et si le film peut pousser à lire ce court roman, tout le monde y trouvera son compte. Je le précise tout de suite : je n’ai pas vu le film ! Et je ne sais si j’irai le voir. J’ai trop été déçu par des adaptations cinématographiques de livres que j’ai appréciés… ou pas. Le livre c’est la porte ouverte sur l’imaginaire, sur un monde que l’on se crée avec les images qui sont les nôtres. Ce n’est pas du tout le cas avec le cinéma. Même si le film est original. Quoiqu’on en dise l’adaptation cinématographique de la trilogie du Seigneur de l’anneau de [**Tolkien*], malgré les effets spéciaux réussis, n’est qu’un pâle reflet des livres et de la philosophie qui y est développée : on passe de la création d’un univers, d’une société, d’une vraie utopie sociale à un divertissement, un simple divertissement. Je crois que le seul film qui trouve grâce à mes yeux est Le Guépard de [**Visconti*] qui a su, en prenant une petite partie du livre, créer un vrai univers semblable à celui du [**Prince de Lampédusa.*]

Tout cela pour dire que je ne sais pas encore si je verrai un jour le film au cinéma ou à la télévision. Soit il est bien précisé que le film est « inspiré » du livre de Joël Egloff. Ce n’est donc pas une adaptation. La différence est loin d’être négligeable ! Le réalisateur peur à partir de l’idée s’exprimer pleinement avec sa sensibilité en se défaisant du carcan créer par l’auteur. Regardez « Touchez pas au grisbi » et lisez le livre de [**Simonin*] : le moins que l’on puisse dire c’est que ce dernier a servi d’inspiration et qu’il ne s’agit pas d’une adaptation. Après, à chacun de préférer soit le livre, soit le film.

Saint-Jean, petit village rural qui se dépeuple, un village du « désert français ». Avant l’entreprise de pompes funèbres « Ganglion & fils » était florissante, maintenant de moins en moins de familles sollicitent leurs prestations et l’entreprise est au bord de la famille. Les deux employés : Georges l’ancien et Momo le plus jeune risquent de se retrouver au chômage. Mais un homme jeune vient de décéder. Son oncle et sa tante s’occupent des funérailles : la cérémonie religieuse aura lieu à Saint Jean et l’inhumation dans un autre village. Mais le corbillard avec Momo et Georges se perd, et en plus le mort « réussite ». Que faire ?

Ce livre est truculent, drôle, avec un vrai humour noir, parfois à la limite de la méchanceté. Certaines scènes ne peuvent que provoquer des fous rires. On comprend, au vu de l’écriture de Joël Egloff, que ce roman puisse servir de base à un film, tant il y a de mouvements, de petites saynètes qui s’enchaînent continuellement.
Il y a du [**Fallet*], du [**Simonin*] voire du [**Blondin*] ou du [**Dard*] chez [**Joël Egloff*].

[** Émile Cougut*]


[**Edmond Ganglion & fils 
Joël Egloff*]
Éditions du Rocher. 14€90



(Ce roman : [**Edmond Ganglion & fils*] de [**Joël Egloff*] dont est tiré le film Grand froid a été choisi pour figurer dans la [ sélection Livre de WUKALI)]


Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 30/06/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus