A poetic novel, a pantheistic description of nature in Lorraine


Connaissez-vous la [**Lorraine*] ? Et plus précisément connaissez-vous la vallée de la Canner, ce petit cours d’eau qui serpente au nord de cette région, au-delà de Thionville vers Sierck les bains. Elle coule dans la petite bourgade de Klang, où, au fond d’une forêt se trouve un rocher en grès. Un rocher, il y en a beaucoup dans ce territoire, mais tous n’ont pas la particularité de celui-ci, car ce rocher, comme quelques rares autres en Lorraine, au Luxembourg, en Allemagne, est sculpté. Par qui ? De fait, on l’ignore, tout porte à croire que cette sculpture est d’origine celte, mais il n’y a aucune preuve « formelle » pour étayer cette hypothèse. Que représente-t-elle ? L’on suppute qu’il s’agit d’une déesse de la fertilité : une déesse nue portant dans une main une sorte de sac et levant de l’autre une coupe. A ses côtés on devine une tête de cerf. Les deux croix qui la bordent ont été mise bien après qu’elle ait été achevée, à une époque ou le christianisme « récupérait » les symboles païens qu’il n’avait pas détruits.

Le rocher de Nonnenfels est toujours visible, toujours présent malgré les intempéries et les hommes qui l’ont érodé, là où les habitants de la Lorraine il y a plus de 2.000 ans l’ont sculpté.

Ce rocher est le point de départ du roman de [**Kévin Goeuriot*], un jeune auteur lorrain qui a déjà commis quelques livres sur ses racines, sur ce territoire dont il est fier : la [**Lorraine*]. En quelque 260 pages s’entremêlement anecdotes autour de l’histoire de la Lorraine des Médiomatriques au XXI siècle et les réflexions de la « déesse » sur l’histoire, sur l’humanité, sur la nature humaine. Car le rocher de Nonnenfels pense, parle et ceux qui savent l’écouter peuvent restituer la sagesse qu’il professe. Oh, une sagesse qui, d’un premier abord, semble assez pessimiste, voire misanthrope, mais qui représente une vraie ode à la nature, à la création qui est la seule source de vie, ce que l’homme, pris dans son quotidien, ses certitudes, a oublié. On n’est pas loin de la philosophie de [**Spinoza*], pour ne pas dire que La déesse de Nonnenfels en est une des déclinaisons les plus poétiques qu’il me fut amené à lire.

Bien plus qu’un roman, bien plus qu’une description rapide de l’histoire pluri-millénaire de la Lorraine, [**Kévin Goeuriot*] a écrit un long poème en prose autour de la Lorraine et de la nature, ce qui est loin d’être antithétique, contrairement aux lieux communs que partagent beaucoup de « français de l’intérieur » qui ne se sont jamais déplacés en Lorraine pour en percevoir toute sa beauté et son charme.

Il en résulte un message d’espoir emprunt d’un très grand humanisme autour de la fraternité, de la tolérance et du respect, ce respect que plus d’un, hélas, ne partagent pas car ils veulent imposer leurs idéologies, leurs visions du monde quitte à nier le passé, leurs racines. Ils détruisent non seulement les traces laissées par leurs ancêtres mais aussi, et c’est bien plus grave, la nature qui leur permet de vivre.

Heureusement, nous dit Kévin Goeuriot, certains savent préserver cet héritage, savent respecter et les hommes et la nature. Cette archéologue, Sophie, spécialiste de la déesse de Nonnenfels est bien évidemment l’auteur qui, dans une petite sculpture de sanglier, trouvé sous terre devant la déesse est capable de remonter plus de 2000 ans d’histoire pour penser, redonner vie au dernier humain qui l’a possédée avant lui. Une vraie émotion.

[** Émile Cougut*]


[**La déesse de Nonnenfels
Kévin Goeuriot*]
éditions des Paraiges. 18€


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, Soutenez Wukali, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page. Aidez-nous à faire connaître WUKALI…

– Vous retrouverez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write in French but only in English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 22/01/2019)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus