On the wings of dreams with Decouflé, French choreographer, dancer, mime artist, and theatre director


C’était du 1er au 03 février 2019 au Grand Théâtre de Provence. C’est l’un des chorégraphes préférés des Français. Sa carrière est internationale. Il a réalisé des chorégraphies pour le Crazy horse, les Jeux olympiques d’Alberville, le Cirque du Soleil, pour n’en citer que quelques unes…

**Philippe Decouflé*] présentait avec sa compagnie [DCA une création très originale : « Nouvelles pièces courtes ». C’était étonnant, décoiffant, étourdissant, drôle, poétique…

Voilà une bien belle idée, un joli concept que de travailler un spectacle composé de plusieurs pièces courtes. Et qu’importe si elles n’ont pas grand rapport entre elles. Cela nous donne l’occasion de découvrir plusieurs couleurs, plusieurs langages, plusieurs pays, plusieurs esthétiques, plusieurs disciplines… Car ils font un peu de tout, les artistes de Philippe Decouflé. Bien sûr, Ils dansent, mais pas que…

Ils chantent, sont acrobates, clowns, jouent d’un instrument. Trois danseurs-acrobates-musiciens donnent le ton. Un piano glisse sur la scène, tandis que les corps l’accompagnent, virevoltent autour du piano d’une façon joliment orchestrée. La musique enregistrée domine et il y n’y a pas de musiciens sur scène, contrairement aux derniers spectacles de l’artiste. Mais on savoure ces moments où les artistes chantent pour nous. Ce que l’on retrouve toujours dans ses spectacles, c’est une imagerie d’irrésistibles illusions gestuelles. Une constante chez le chorégraphe. C’est quelque chose qui parle à tous, petits et grands. Pour exemple ces deux danseuses dont les corps en ombres chinoises se fondent, ondulent, se dédoublent dans des savants jeux d’optique.


Etonnant tableau encore, sur l’idée du trou. Une idée déjà creusée, si vous me permettez, dans d’autres spectacles de l’artiste. L’idée du microbe et de cet infiniment petit, vus à travers un microscope. On découvre un danseur différent, dont la belle puissance n’a d’égale que la grâce. Il émerge du trou, se glisse, se hisse, se love… ses bras musclés, massifs, s’emmêlent aux jambes fines et longues d’une danseuse. Elles tournoient et enveloppent le corps du jeune homme dans un magnifique jeu d’ombres et de lumière. La lumière créatrice, la lumière magicienne, avec aux commandes, [**Begoña Garcia Navas*].

Des vidéos occupent largement l’espace aussi. Bel équilibre entre l’image projetée et l’image réelle. Quand on sait combien l’image projetée est souvent plus envahissante que l’image réelle. Là, il n’en est rien. Elles se complètent, se subliment.

Et que vive la couleur pourrions-nous dire. Philippe Decouflé aime les couleurs. Pour les associer ainsi, les faire vibrer à ce point, serait-il peintre lui même !?

On embarque pour le japon. Le tableau de l’aéroport est irrésistible. On songe à une BD que l’on lit gloutonnement. C’est drôle et renversant.

On prend aussi l’air, dans un voyage aérien époustouflant, sans doute un des moments les plus poétiques du spectacle. Là encore de beaux éclairages, des lumières, des vidéos, nous emmènent ailleurs, dans un monde de légèreté et de poésie.

Nul doute, Philippe Decouflé est à la fois un plasticien, un sculpteur de l’espace, un saltimbanque poète, un magicien des couleurs et de la lumière, qui s’engage et nous engage, car on est toujours un peu plus qu’un simple spectateur dans ses spectacles.

[**Pétra Wauters*]


Illustration de lentête: photo Charles Freger


[(
[**Nouvelles pièces courtes*]

Direction Philippe Decouflé
Assistante chorégraphique Alexandra Naudet
Éclairage Begoña Garcia Navas
Conception vidéo Olivierb Simola, Laurent Radanovic
Costumes Jean-Malo, Laurence Chalou
Avec Flavien Bernezet, Meritxell Checa Esteban, Julien Ferranti, Aurélien Oudot, Alice Roland, Suzanne Soler, Violette Wanty)]


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, Soutenez Wukali, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page. Aidez-nous à faire connaître WUKALI…

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write in French but only in English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 07/02/2019)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus