A rare idea for enigma !


Par Émile Cougut / Une île dans le nord de l’Allemagne. Deux jeunes couples : Andréas et Martina, le moins que l’on puisse dire c’est que la communication entre eux ne passe plus, lui le chercheur qui sacrifie tout à son travail, elle, délaissée, acide, voire mauvaise. L’autre couple est composé de Julia, la jeune banquière et de Michael, lui aussi chercheur. Ils forment un couple plus fusionnel, plus respectueux l’un de l’autre.
Tout se passe plus ou moins bien, si ce n’est l’attitude de Martina et ses critiques ainsi qu’un voisin « bizarre », parfois un peu trop intrusif qui passe son temps à prendre des photographies. Et puis il y a un crime horrible : une femme est enterrée vivante dans la plage et meurt noyée à la marée montante. Et ce devant son mari qui assiste à cette longue agonie.

Débarque dans ce lieu perdu, un inspecteur principal de police, Harmsen, aux méthodes peu orthodoxes qui étonnent même son nouveau coéquipier, et accuse rapidement Michael. Soit, plusieurs indices semblent le désigner comme coupable, mais n’ont-ils pas été disposés ça et là pour le désigner ? Et il y a d’autres personnes qui auraient très bien pu commettre ces crimes. Et un nouveau crime a lieu : la femme meurt de la même façon et l’homme est égorgé. Enfin, c’est au tour de Julia d’être ensablée jusqu’au cou devant un Michael attaché. Mais elle est sauvée alors que la mer allait la submerger.

Très vite le lecteur suit le tueur (sans savoir qui c’est exactement), connait ses motivations : c’est un être surdoué, totalement dénué de sentiment, qui veut comprendre les secrets de l’amour : et quel meilleur moment pour qu’il s’exprime dans son entière plénitude si ce n’est quand la mort va supprimer deux êtres qui s’aiment ?. Mais il va d’échec en échec : le premier couple était « top jeune » et le second avait une telle foi que la religion surmonta tout, même la peur de la mort. C’est un être qui a compris qu’il faut avoir un masque pour vivre en société, aussi a-t-il une vie totalement « normale ». Mais au fond de lui-même, il est certain de sa supériorité et que jamais il ne pourra être accusé. Et c’est sur cette certitude, sur l’ego démesuré de l’assassin qu’il a très vite perçu qu’Harmsen va le démasquer après lui avoir faire croire qu’il abandonnait. Ce que l’auteur de ces forfaits ne savaient pas c’est que le terrible secret du policier l’avait transformé et que jamais il ne laisserait en liberté un tel monstre.

Une idée originale de l’auteur [**Arno Strobel*] qui accouche d’un scénario loin des sentiers battus. Des personnages « vrais », ayant chacun sa personnalité, même les personnages dits « secondaires ». Une écriture limpide, simple. Une excellente traduction de l’allemand par Céline Maurice. Que demandez de plus. Dans le domaine des romans à suspens, noirs comme on disant avant, [**Engloutie*] est plutôt une réussite.

Réussite qui devrait agréablement accompagnée ceux qui aiment lire en vacances. Sans se faire enterrer sur la plage. Bien sûr !

[**Émile Cougut*]


[**Engloutie
Arno Stobel*]
éditions L’Archipel. 20€99


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 18/07/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus