Zero waste and good food, a cooking book of recipes, French advices


Par Pierre de Restigné /. Depuis quelques temps, dans les centres villes (du moins dans une cinquantaine de communes d’une certaine importance comme Paris, Amiens Anthony, Besançon ou Metz pour ne citer que quelques exemples) apparaissent des boutiques à l’enseigne Day by day. Contrairement aux apparences et oui, il s’agit d’une enseigne franco-française, à partir d’un constat français, d’une démarche française faits par des Français. De vous à moi, ce n’est pas le lieu et surtout pas le sujet de cette recension critique, mais je regrette énormément cette sorte de honte que nous avons de ne pas assumer notre langue et que, sûrement pour des problème marketing bien entendu, certains se sentent obligés d’utiliser des termes anglais (qui ne sont pas reconnus par mon correcteur d’orthographe, d’où ces lignes rouges qui me font croire que je fais des fautes (j’en fais, c’est certain, mais là, après avoir vérifié 3 ou 4 fois : il n’y en a pas…)). D’ailleurs, près de chez moi, il y a un magasin Day by day, et, malgré une curiosité parfaitement assumée, rien que l’enseigne m’a servi de repoussoir et je n’y suis donc pas entré. Mais voilà, c’est chose faite désormais depuis que j’ai eu ce livre en main !

Zéro Gaspi Zéro déchets (Cliquer sur l’image pour feuilleter l’ouvrage)

Livre assez spécial j’en conviens, qui fait partie de ces livres où des producteurs, des industriels et j ‘en passe, éditent des livres de cuisine(s) autour de leurs concepts ou de leurs matériels. D’où la nécessité de comprendre à quoi, à quel concept correspond cette « mystérieuse » enseigne. Concept on ne peut plus dans « l’air du temps » et qui correspond totalement à l’évolution de nos mode de consommation. Dans ces magasins on ne vend que des produits en vrac, sans emballage, chacun prend exactement ce dont il a besoin. Ainsi, plus de déchets d’emballage, plus de nourritures qui finissent à la poubelle. Et de fait, on ne paie que ce que nous consommons, le principe, de fait du « juste prix ». En plus y sont privilégiés les producteurs français quand c’est possible et travaillant en bio, l’association support gestionnaire des magasins, s’engageant à aider les producteurs, voire les industriels qui travaillent avec elle à obtenir le label bio. C’est le vrai concept du «consommer en responsable» qui n’est qu’une déclinaison du bon sens.
Petit plus de ce livre, il y a des conseil pour ranger, conserver les achats de la bouteille en verre aux tissus cirés. On a l’impression de revenir dans le temps, mais ce qui est certain, c’est que les produits sont parfaitement conservés et des tonnes de déchets ne sont plus ainsi dispersés à tout vent.

[**Tiphaine Campet*] nous présente une série de recettes faciles à faire à partir des produits que l’on peut acheter dans les magasins Day by day. Il faut bien dire que certaines denrées ne sont pas particulièrement faciles à trouver ailleurs comme les arachides caramélisées ou le « sucre de canne roux » (ça on en trouve partout) mais en plus « complet foncé » (en revanche on n’en trouve pas partout, c’est le moins que l’on puisse dire.)

Après, on peut bien entendu faire les mêmes critiques que dans n’importe quel autre livre de cuisine, quel est la vraie plus value de tel ingrédient conseillé. Un exemple la fleur de sel de l’île de Ré. Peut-on la remplacer par de la fleur de sel de Guérande… Mon maître en cuisine, le regretté [**Jean-Pierre Koff*], trouvait qu’il n’y avait aucune différence. Il en est de même pour la moutarde d’Alsace! Qu’a-t-elle de plus qu’une autre moutarde non industrielle. Peut-être parce que chez Day by day il n’y a que de la fleur de sel de l’île de Ré ou que de la moutarde d’Alsace! Mais ce n’est que très accessoire. Ces recettes avec les conseils qui leur sont joints, sont réparties par thèmes (les farines, les graines et flocons, les sucres, thés et cafés, les biscuits et les chocolats).

Je n’ai pas élaboré toutes les recettes, mais celles que j’ai faites comme l’aïoli de noix, le marbré cacao-tonka ou les keftas moelleuses bœuf et veau sont non seulement faciles à faire mais en plus délicieuses !

Une belle démarche qui permet de consommer en « citoyen » sans se priver.

[** Pierre de Restigné*]


[**Zéro gaspi Zéro déchets
Mettez du vrac dans votre vie*]
[**Day by day et Tiphaine Campet*]
éditions Flammarion 12€90


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 18/10/2019

**TOUTES les [critiques de LIVRES*] à retrouver dans WUKALI

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus