« Big Brother is looking at you ! » New model…!


Qui ne connait point «1984» de George Orwell, (dont nous parlerons bientôt d’ailleurs dans Wukali à l’occasion de la sortie en librairie de plusieurs livres qui lui sont consacrés), qui ne connait donc Big Brother et sa capacité totalitaire à tout vouloir connaître, à tout espionner, tout surveiller dans la société jusqu’à supprimer la moindre velléité d’individualisme et en conséquence la liberté de chacun ? Cette capacité à ordonner, à régenter, à dominer, à soumettre, à broyer, modèle Joseph Staline et aujourd’hui Kim Jong Un

Mais il y a pire. Cette capacité des états à tout connaître de chacun dans nos propres démocraties, cette stratégie à accumuler des informations sur toute personne, (« un innocent est un coupable qui s’ignore »), et ses dérives n’est-ce-pas, cette propension massivement partagée dans tous les pays ( sauf la Corée du nord bien entendu) et paradoxalement par chaque internaute librement, de sa propre initiative, sans y prendre garde pour diffuser ses informations privées, personnelles qui relèvent parfois de l’intime et les livrer candidement sur les réseaux sociaux ou sur quel que site que ce soit de l’internet, informations qui constituent en soi des ressources documentaires précieuses largement récupérables et utilisables par qui en a besoin et dispose des moyens technologiques de stockage informatique et de manipulation.

Ces violations de l’intime et de la sphère privée au coeur des stratégies numériques, cette capacité des états à tout vouloir connaître, ces dérives fantastiques d’espionnage mises en place par les USA à vaste échelle, révélées par Edgar Snowden et qui au demeurant ne suscitent guère de réactions («nous sommes tous des veaux» n’est ce pas?), ces cookies, ces logiciels pirates, ces menaces potentielles pour l’avenir, ces interconnexions, c’est toute la globalité de ce phénomène que dénonce prophétiquement à travers ce film d’animation réalisé en 2007 David Scharf, formé à l’école des Beaux-Arts d’Augsbourg en Allemagne.

Une société neuronale, réticulaire, fragilisée où l’individu se livre dans l’exaltation insensée de soi et quand les systèmes d’information deviennent plus puissants que les états qu’ils dominent.

Pierre-Alain Lévy



The Big Brother State (VOSTFR) par Matricecensuree


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus