A museum, situated in Rodez in the south of France, dedicated to Pierre Soulages


La chronique d’Elsa WEILLER.


C’est ce samedi 31 mai que sera ouvert au public le musée Soulages inauguré par le Président de la République François Hollande.

Pierre Soulages a tenu que ce soit dans sa ville natale Rodez que puisse être créé ce musée. C’est aujourd’hui chose faite avec près de 500 oeuvres. Pierre Soulages, aujourd’hui âgé de 94 ans, est le peintre français actuel le plus célèbre à l’étranger et sa cote atteint des sommets. L’année dernière une de ses toiles peinte en 1959 s’est vendu aux enchères à Londres 5 millions d’euros

Les architectes du musée ont été choisis dans le cadre d’un concours international qui a été remporté en 2008 par l’ agence espagnole RCR (Rafael Aranda – Carme Pigem – Ramon Vilalta)

Un belle collection

• 21 peintures sur toile, des années «40» jusqu’aux formats des années «70». Et des peintures des «années d’avant», de 1934 à 1938, à savoir des petits paysages figuratifs datant de la jeunesse du peintre.

• 100 peintures sur papier, dont les précieux brous de noix commencés au milieu des années «40». Les peintures sur papier forment un ensemble unique allant jusqu’aux gouaches linéaires, épurées, des années «70».

• La totalité de l’œuvre imprimée (eaux-fortes, lithographies, sérigraphies). Les eaux-fortes de Soulages, travaillées en différents états, ont la personnalité d’œuvres originales : elles éprouvent les effets d’une matière, souvenir de bois, de pierre et de rouille, conjugués au blanc immaculé du papier. Sculpturales. Les cuivres et matrices sont joints à la donation.

• Trois bronzes et des peintures gravées dans le verre.

• La totalité des travaux préparatoires aux vitraux de Conques : 104 cartons grandeur nature, sur des panneaux de mélaminé servant à régler, par déplacement, les plaques de verre découpées une à une, pour chaque baie : des notes et des dessins.

• Un important fonds documentaire : ouvrages, catalogues, films, archives, correspondances, animera la vie du musée et celle d’un centre de recherche dédié à Soulages.


Dans le cadre de l’ouverture du musée et sous la direction de son conservateur Benoit Decron, se tient aussi une exhibition temporaire rassemblant 30 toiles de grande dimension , les Outre-noirs du maître ainsi que près de 100 oeuvres réalisées à Paris dans l’atelier Crommelynck entre 1982 et 1999. On y peut aussi voir des oeuvres de David Hockney, Ruchard Hamilton, et Jim Dine.

Dans son discours inaugural, le Président de la République, François Hollande, a établi certaines comparaisons entre l’essence même de l’oeuvre de Pierre Soulages, ce noir d’où jaillit la lumière et la difficulté de gouvernance des temps présents. «Du noir surgit la lumière. Il est possible toujours de croire en la France, d’avoir cette espérance en la France, cette fierté de la France, a-t-il déclaré, Pierre Soulages contribue au rayonnement et à l’influence de la France.

« Nous faisons ce que nous pouvons, nous créons chacun à sa façon – l’artiste, l’entrepreneur, l’ouvrier, l’acteur politique, – chacun crée et puis de ce noir-là, se dégage une lumière, c’est celle de l’espérance, c’est celle que nous devons porter, pour la France »

« C’est ce que nous faisons dans toutes nos actions, envoyer notre propre lumière, y compris, lorsque nous intervenons pour faire cesser des guerres, car il s’en produit au moment où je parle, arrêter des massacres car il s’en produit au moment où je m’exprime« , a poursuivi le chef de l’État faisant en particulier référence à la situation à Bangui en Centrafrique, où les forces militaires françaises de Sangaris sont confrontées à un regain de violences interconfessionnelles.»

Elsa Weiller, correspondante pour WUKALI



Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus