A young and brilliant diplomat nominated at the head of the French cultural task force


C’est Antonin Baudry qui vient d’être désigné par Laurent Fabius au poste de président de l’Institut français, un des opérateurs du Quai d’Orsay chargé de promouvoir la politique culturelle extérieure de la France.

Il succédera à Xavier Darcos qui avait été nommé à cette fonction en 2010-2011. L’Institut français est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) qui a pris la suite de l’association CulturesFrance née elle-même de la fusion de l’AFAA (Association française d’action artistique) et de l’ADPF (Association pour la diffusion de la pensée française, chargé de la diffusion du livre)

Antonin Baudry est un polytechnicien et un normalien c’est bien. Son expérience comme conseiller auprès d’un ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, sous la présidence de Jacques Chirac, lui a notamment servi pour écrire sous le pseudonyme d’Abel Lanzac, le script d’une bande dessinée publiée en 2011 sous le titre «Quai d’Orsay», c’est bien aussi quoique assez rare !


Cela occasionna bien des sourires convenus et des froncements de sourcils dans le monde feutré du ministère des Affaires étrangères et autres cénacles politiques. Pendant ce temps les amateurs de BD s’en donnaient à coeur joie. La B.D ultérieurement servit à Bernard Tavernier pour la réalisation d’un film en 2012.

Jeune diplomate, Antonin Baudry a une personnalité pour le moins atypique, on aime, et tout particulièrement quand il s’agit du quai d’Orsay ! Il a occupé après ses fonctions dans le cabinet ministériel les postes de conseiller de coopération et d’action culturelle à Madrid (2006-2010), puis à New York depuis 2010. La conférence de presse qu’il donna à Colombia University en 2011 (voir vidéo) est on ne peut plus révélatrice de ses perceptions intellectuelles et culturelles


L’Institut Français prend pour le moins force et vigueur pour permettre de dynamiser la diplomatie culturelle de la France. Avec Anne Tallineau nommée directrice générale déléguée par Laurent Fabius en juin dernier et qui fut conseillère culturelle et d’influence au cabinet du ministre des Affaires étrangères et du développement international et la présidence maintenant d’Antonin Baudry c’est toute une volonté et une action stratégique de communication culturelle internationale qui se met en place. Cette entropie culturelle, cet outil d’influence, de rayonnement et d’attractivité que nous ne cessons d’appeler de nos voeux et dont on ne peut que se féliciter.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 06/10/2014

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus