Beauty and refinement of the Russian iconic orthodox tradition ,

LE FILM D’ANIMATION DU SAMEDI


La chronique de Pierre-Alain LÉVY.


Le film d’animation russe prend ses racines dans toute une tradition ancienne ancrée dans le patrimoine artistique, culturel et religieux de la Russie. Dans le film La Bataille De Kerjenets , réalisé à l’époque soviétique en 1971, Youri Norstein et son maître Ivanov- Vano, reprennent une légende selon laquelle la ville de Kitej se serait laissée submerger par les eaux d’un lac pour échapper à l’invasion des Tatares.

C’est la tradition de l’art de la fresque et de l’icône des XIVème et XVème siècle qui est utilisée et sert de support décoratif pour la réalisation de ce film. Un vaste répertoire iconographique qui remonte jusqu’à la tradition byzantine.


Mais au delà de l’aspect purement esthétique c’est aussi une culture et une foi très profondément enfouies, celle de l’église orthodoxe russe, qui s’expriment avec force. C’est aussi un élan populaire et patriotique, l’âme russe, qui s’incarne dans l’image (icône) prophylactique de Saint Georges qui sert de modèle pour les cavaliers. La somptuosité raffinée du répertoire iconographique directement puisé dans la tradition orthodoxe, la musique scintillante et lumineuse de Rimski-Korsakov, La légende de la ville invisible de Kitè, concourt à faire de ce petit film un véritable enchantement.

Dans ce film les Russes combattent les hordes mongoles. L’on peut remarquer que le patriotisme russe s’incarne dans des combats souvent désespérés, soit contre les Suédois et les chevaliers teutoniques ( Alexandre Nevsky d’ Eisenstein) , ou du côté de l’orient les Mongols et la Horde d’or qui déferlent et ravagent le pays. Cette histoire patriotique est prégnante dans l’âme russe et il ne faut pas beaucoup de choses pour la ranimer quand les intérêts du pays sont menacés

Pierre-Alain Lévy
Rédacteur en chef de www.wukali.com


WUKALI 11/10/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus