Paul Roux, plus communément connu sous le pseudonyme de Saint-Pol-Roux, est un poète symboliste. Il fut notamment ami avec Stéphane Mallarmé. Bien au delà de la poésie son nom est connu dans le monde de l’opéra, il fut en effet le librettiste de l’opéra de Gustave Charpentier «Louise».

Le poème que nous avons choisi nous a semblé d’une actualité brûlante et chaque mot semble y avoir été découpé au scalpel. La force des mots le poids des photos disait jadis un magazine qui eut son heure de gloire!

Nous aurions bien envisagé de mettre en illustration La Guerre du Douanier Rousseau, nous avons choisi de présenter le portrait de Saint-Pol-Roux dont l’œuvre est largement méconnue et qui mérite pour cette même raison d’être mise en lumière. Saint-Pol-Roux était breton, le tableau qui le représente fait partie des collections du musée des Beaux-Arts à Brest, et a été peint par Mary Piriou.

Pierre-Alain Lévy


La Guerre

Des yeux, des cœurs, des bras, des jambes et des têtes
de par Satan qui jongle, entrecroisant leur vol
Cependant que les toits, les arbres et les bêtes
S’épivardent, crevés par le métal du sol.

En sang les âmes vont, dressant ergot et crêtes,
A travers le pillage, le feu, le viol,
Et la haine profonde aux vipères concrètes
Jusqu’à ce qu’un vaincu reçoive le licol.

Certes, pour ce charnier dont s’effarent les astres
Et ces tronçons épars des tranquilles cadastres
Le monstre primitif dut monter aux cerveaux.

Viendra-t-il pas Quelqu’un refaire avec la viande
Et les cailloux restés de l’orde sarabande
Une race nouvelle en des foyers nouveaux ?

PAUL ROUX dit SAINT-POL-ROUX ( 1861-1940)


WUKALI 05/11/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus