Following a clash with the workers unions, the Italian Prime Minister declares museums public services


Pour le Premier Ministre italien, Matteo Renzi, la coupe est pleine! Confronté à la fermeture surprise décidée par les syndicats du Colisée de Rome, ainsi que du Forum romain, le Palatin, les Termes de Dioclétien et Ostie, Matteo Renzi a ainsi fait passer un décret loi en urgence qui intègre les musées parmi les services publics essentiels au même titre que la fourniture d’électricité ou la sécurité.

« Ne laissons par la culture otage de ces syndicalistes contre l’Italie » tonne-t-il!
Depuis de très nombreuses semaines, les syndicalistes italiens réclament à juste titre le paiement de leurs heures supplémentaires sur les années 2014-2015. Dans le même temps les touristes et autres visiteurs sont frustrés de ne pouvoir admirer ce pourquoi ils se sont spécialement déplacés. Le patrimoine culturel et artistique italien d’une richesse sans pareil, constitue pour l’état italien et ses finances, une considérable source de revenues. Les doléances des touristes qui viennent du monde entier semblent avoir été entendues. Ce qui pareillement à mis de l’huile sur le feu dans l’Urbs qui depuis Néron se méfie des incendies, c ‘est la fermeture du Colisée pour raisons syndicales…

Dorénavant, le droit de grève sera plus corseté et un service minimum rendu obligatoire. Ce qui fait dire à un responsable de la Ggil ( équivalent italien de notre CGT) « Etrange pays où une assemblée syndicale ne peut se tenir. Fonction publique ne veut pas dire avoir la possibilité de tenir assemblée ou faire grève ? »

Depuis plusieurs mois, et nous en avions largement fait écho dans Wukali, la conservation du patrimoine italien est au centre des conversations. On se rappelle notamment les années Berlusconi et l’incurie qui avait suivi le tremblement de terre de Laquila, puis la mise en garde de l’Unesco sur l’état inquiétant des détériorations de Pompéi, sans parler hélas de l’argent noir de la Maffia.

Il serait souhaitable que bien au delà de la polémique et des effets de manche parlementaires, le gouvernement italien rassure tous ceux qui sont attachés charnellement, émotionnellement et culturellement à ces uniques beautés. Les amis ultramontains de l’Italie sont très attentifs quand en France même des mouvements se font entendre concernant la récente et intelligente décision du chef de l’état, François Hollande, de laisser ouverts 7 jours sur 7 les musées du Louvre, d’Orsay et le château de Versailles pour notamment accueillir les scolaires.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 23/09/2015
Courrier des lecteurs: redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus