Far-right extremists and radicals in Paris


[**Serge Gainsbourg*] qui s’y connaissait en art considérait que la chanson était un art mineur, [**Guy Béart*] qui lui donnait la réplique dans l’émission Apostrophes animée par [**Bernard Pivot*] partageait un avis contraire. Pourtant ces petits-riens qui donnent du parfum au temps et créent la nostalgie demeurent parfois comme des témoignages sensibles du passé. Il arrive même qu’un poète, un parolier, rencontre un compositeur ou un interprète, et donnent alors vie à des pépites mélodiques que l’on chantonne et qui incarnent un moment de l’histoire. Avec la marche du temps, elles retrouvent même parfois leur actualité!

Tel est le cas pour [**Les loups sont entrés dans Paris*], une chanson de [**Serge Reggiani*] sur un texte d’[**Albert Vidalie*] et une musique de [**Louis Bessières*] (1967) (lire le texte en bas de l’article et écouter son interprétation par Serge Reggiani)

Lors des événements effrayants de la semaine dernière à L’Arc de triomphe et sur les Champs Elysées à Paris, l’extrême-droite, telle en elle-même, en hibernation médiatique depuis quelques années (mis à part quelques petits épiphénomènes) a affronté l’extrême-gauche, s’y sont mêlés les islamistes et la racaille. Tous ensemble ont attaqué les forces de police et laissé la désolation sur leur passage, pillant, vandalisant, souillant, détruisant.

Les extrémistes des deux camps se sont retrouvés pour affronter la police et la République et casser, créer un tsunami médiatique et s’attaquer à l’état. La castagne c’est leur tasse de thé !

Des images d’une folle violence. Ces mêmes individus sont de la filiation des nazis de la Nuit de Cristal ou des émeutiers de la maison Ipatiev à Ekaterinbourg, ce sont aussi les massacreurs de Septembre 93, les iconoclastes d’Alep ou de Palmyre, ne nous n’y trompons pas !

Une extrême-droite que l’on connait bien, et qui sort d’une longue période d’hibernation Lepénienne (père et fille) pour montrer son véritable visage (celui que l’on feignait d’oublier en y préférant le populisme), celle de la violence maximale et de l’émeute, du goût du sang. L’extrême-gauche joue aussi dans le même registre et se drape dans un romantisme révolutionnaire de pacotille pour mieux manipuler notamment une partie de la jeunesse qui se laisse prendre à ce jeu dangereux. Quand il s’agit de «cogner du flic», la racaille rejoint leur camp pour piller les magasins.

Une souillure, un temps que l’on croyait appartenir au passé, celui de l’avant-guerre ou de la décolonisation des années 60 et de la guerre d’Algérie.

Des politiciens en mal de reconnaissance narcissique appellent depuis bien longtemps déjà au mépris du suffrage universel et au chaos. Les crétins, ils n’ont pas vu venir l’événement (comme toute la classe politique et médiatique au demeurant) ! Eux qui se réclamaient de la République, ils viennent de démontrer qu’ils n’ont aucun sens de l’état ( et je ne mentionnerais pas les seconds couteaux qui appellent au coup d’état institutionnel !)

Les «gilets jaunes» depuis le début ont été instrumentalisés, manipulés, infiltrés. Faut il ajouter que leur refus de désigner des médiateurs, est tout à fait significatif des options politiques qui sont à l’oeuvre dans l’ombre et qui les actionnent. Ni impôts, ni démocratie parlementaire, ni élites, c’est un discours totalitaire, celui de [**Pol Pot*] comme celui aussi des fascismes européens.

Me revient en mémoire une citation de[** Paul Valéry*]: «Civilisations, je sais aujourd’hui que vous êtes mortelles

Je reste cependant volontariste et positiviste et je choisis, «Paris vaut bien une messe» du bon roi [**Henri IV.*]

Le message de la colère a été entendu !

[**Pierre-Alain Lévy*]


Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c’était qu’du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l’paysage… alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J’aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s’en viennent la nuit venue… alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie
Les loups ont regardé vers Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et v’là qu’il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n’osait plus le soir
Affronter la neige des boulevards… alors

Des loups ououh! ououououh!
Des loups sont entrés dans Paris
L’un par Issy, l’autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Paris
Ah tu peux rire, charmante Elvire
Deux loups sont entrés dans Paris.

Le premier n’avait plus qu’un oeil
C’était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans le maigre square de Grenelle
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Passy… alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.

Le deuxième n’avait que trois pattes
C’était un loup gris des Carpates
Qu’on appelait Carêm’-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières… alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris.

Attirés par l’odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss’, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu’à c’que les hommes aient retrouvé
L’amour et la fraternité…. alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups sont sortis de Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris
J’aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris…


Illustration de l’entête: © Etienne Laurant/EPA/Newscom/MaxPPP

[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page. Aidez-nous à faire connaître WUKALI…

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write in French but only in English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 08/12/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus